Yanick Jean
Yanick Jean

La LHJMQ sur pause jusqu’en janvier, les Sags gardent le cap

Johanne Saint-Pierre
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien
Malgré l’expérience positive de la bulle à Québec, la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) a décidé de mettre les activités sur pause dès le 1er décembre, et ce, jusqu’au 3 janvier 2021.

« La situation actuelle de la pandémie dans les régions où nous opérons rend la tenue de matchs très difficile, a déclaré le commissaire Gilles Courteau. À l’aube du temps des Fêtes, les provinces maritimes ont grandement restreint les accès et déplacements tandis qu’au Québec, les restrictions liées aux zones rouges ne nous permettent plus de jouer. »

Ayant participé à cette réunion d’information, le DG et entraîneur-chef des Saguenéens Yanick Jean n’a pas été surpris de la décision. « On s’en attendait quand même un peu. Ce n’est pas une question d’argent, mais d’y aller étape par étape avec la Santé publique », nuance-t-il lorsqu’interrogé à savoir si le concept de la bulle était trop dispendieux pour avoir une suite en décembre.

Entraînements maintenus

Cela dit, le congé décrété par la ligue ne signifie pas que les entraînements sont terminés chez les Saguenéens. Les pratiques vont se poursuivre cette semaine et les décisions seront prises afin de permettre aux jeunes de bien se préparer pour réussir leurs examens scolaires. Donc, la formule mise en place par les Saguenéens reste la même et les joueurs continueront d’être encadrés et de faire leurs cours en ligne comme à l’habitude.

« Ne pas jouer de matchs, ça ne veut pas dire qu’on met notre session en péril. Comme d’habitude, on va s’assurer que tous nos joueurs, individuellement, réussissent à l’école. On va continuer le développement pour quelques pratiques encore et on va voir le nombre de jours que l’on pourra pratiquer. Les joueurs doivent compléter leur session scolaire. On va parler de notre plan de match demain (mardi) avec les joueurs. On va voir jusqu’à quand on va pratiquer pour leur permettre ensuite de concentrer leur énergie à la réussite de leurs examens scolaires », a indiqué Yanick Jean.

Ce dernier ne sait pas ce qui les attend en janvier. Peut-être que le point de presse du commissaire, mardi, permettra d’en savoir davantage.

Avec ces incertitudes, est-ce difficile de garder les troupes motivées? « C’est un challenge et c’est ce qu’on essaie de faire. Trouver de nouvelles avenues pour garder nos joueurs motivés. »

Les Européens

Un peu de nouvelles des Européens. Il semblerait que le défenseur russe Artemi Kniazev se joindra à l’équipe nationale de Russie en vue du Championnat mondial des moins de 20 ans. Toutefois, Yanick Jean n’était pas en mesure de dire si c’était comme invité au camp de l’équipe russe ou s’il est sélectionné.

Pour l’instant, sur Elite Prospect, il n’y a pas d’information en ce sens. On peut lire qu’il a été prêté à deux formations de Kazan, sa ville natale. Il a joué cinq matchs avec les Bars Kazan (un but, deux passes) dans la VHL, la Ligue majeure de Hockey ou Ligue suprême de Hockey qui est une ligue de hockey sur glace asiatique réunissant des formations de Russie, de Chine et du Kazakhstan. Actuellement, il est prêté aux Irbis Kazan avec qui il a disputé deux matchs et marqué un but. Cette équipe évolue dans la ligue de hockey sur glace junior majeur de Russie.

Quant à Matej Kaslik, l’attaquant de 18 ans sera au Championnat du monde des moins de 20 ans avec la formation de son pays, la Slovaquie.

Donc, en principe, les deux Européens seront en Alberta pour les Mondiaux de hockey et ils auraient donc un bout de chemin de fait dans leur rapatriement avec les Saguenéens.