La Tribune
Les 67’s n’ont pas connu une seule saison perdante depuis l’arrivée d’André Tourigny à Ottawa.
Les 67’s n’ont pas connu une seule saison perdante depuis l’arrivée d’André Tourigny à Ottawa.

Sur papier, les 67’s sont toujours bons

Sylvain St-Laurent
Sylvain St-Laurent
Le Droit
En 2020, les 67’s d’Ottawa régnaient sur l’Ontario comme le Phoenix régnait sur le Québec.