La Tribune
Parce que les autres ne m'attendront jamais pour être heureux, je voyage seul à la recherche d'une histoire qui n'appartient qu'à moi.
Parce que les autres ne m'attendront jamais pour être heureux, je voyage seul à la recherche d'une histoire qui n'appartient qu'à moi.

Apologie du voyage solo

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Ha, l'air qu'ils ont, les gens, quand ils constatent que je voyage en solo. Il s'en trouve pour ramasser leur dentier au troisième sous-sol, la mâchoire disloquée, interloqués qu'ils sont de penser qu'on puisse s'envoler sans la douce sécurité d'un partenaire de bamboche.