Après avoir été identifiés comme «cas contact» de Benoît Paire, testé positif à la COVID-19 fin août, sept joueurs et joueuses, dont cinq Français, Kristina Mladenovic, Richard Gasquet, Adrian Mannarino, Grégoire Barrère et Édouard Roger-Vasselin, sont maintenus en confinement total dans leur chambre d’hôtel new-yorkaise, le temps d’achever leur quatorzaine.
Après avoir été identifiés comme «cas contact» de Benoît Paire, testé positif à la COVID-19 fin août, sept joueurs et joueuses, dont cinq Français, Kristina Mladenovic, Richard Gasquet, Adrian Mannarino, Grégoire Barrère et Édouard Roger-Vasselin, sont maintenus en confinement total dans leur chambre d’hôtel new-yorkaise, le temps d’achever leur quatorzaine.

US Open : la FFT et les autorités françaises s’affairent au retour des joueurs en quarantaine

Agence France-Presse
PARIS — La Fédération française de tennis (FFT) et les autorités françaises s’affairent pour essayer de permettre le retour des joueurs français placés en quatorzaine et interdits de quitter le territoire américain, a déclaré son président Bernard Giudicelli lundi.

«Nous sommes en coopération et en collaboration avec les autorités diplomatiques de notre pays, le ministère des Affaires étrangères et la représentation française aux États-Unis, qui discutent avec les autorités locales pour l’autorisation de retour sur le territoire» national des joueurs concernés, a expliqué M. Giudicelli en marge d’une visioconférence à propos de Roland-Garros.

Après avoir été identifiés comme «cas contact» de Benoît Paire, testé positif à la COVID-19 fin août, sept joueurs et joueuses, dont cinq Français, Kristina Mladenovic, Richard Gasquet, Adrian Mannarino, Grégoire Barrère et Édouard Roger-Vasselin, sont maintenus en confinement total dans leur chambre d’hôtel new-yorkaise, le temps d’achever leur quatorzaine. Tous sont négatifs au coronavirus et ont désormais été éliminés ou exclus du tournoi américain.

Cet isolement forcé les empêche de rentrer chez eux et de se préparer comme ils le souhaiteraient pour la prochaine échéance majeure, Roland-Garros, reprogrammé dans moins de trois semaines, à partir du 27 septembre.

«La Fédération française n’a pas pris d’initiative pour affréter un vol […] Nous avons joué notre rôle de facilitateur pour mettre en rapport l’ATP et la WTA avec les autorités françaises, et également sur le territoire américain avec notre représentation diplomatique», a poursuivi le président de la FFT.

«À ce jour, la bonne nouvelle, c’est que nos joueurs qui ont été testés hier soir (dimanche) sont tous négatifs. On attend maintenant que les discussions qui sont en cours entre nos diplomates et les autorités américaines aboutissent», a-t-il conclu.

Contacté par l’AFP, le Quai d’Orsay avait indiqué samedi que la représentation diplomatique française était en lien avec les autorités sanitaires américaines et la FFT, et «suivait attentivement» la situation, sans communiquer plus de détail.