Avec une telle hausse de cas, la moyenne mobile des nouveaux cas en Estrie, sur une période de cinq jours, passe à 31 nouveaux cas par jour. Selon cet indicateur, l’Estrie reste encore bien campée en zone orange.
Avec une telle hausse de cas, la moyenne mobile des nouveaux cas en Estrie, sur une période de cinq jours, passe à 31 nouveaux cas par jour. Selon cet indicateur, l’Estrie reste encore bien campée en zone orange.

Un bond de 57 cas et le CHSLD de Lac-Mégantic en « situation critique »

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
L’Estrie vient de faire un bond de 57 nouveaux cas positifs à la COVID-19: un pareil bond ne s’est vu en Estrie qu’à deux reprises depuis le début de la pandémie. Cependant, seulement 27 nouveaux cas se sont ajoutés dans les 24 dernières heures. Les 30 cas supplémentaires auraient dû être ajoutés aux différents bilans entre le samedi 10 et le lundi 12 octobre.

Malgré la hausse de 57 cas, la moyenne mobile sur une période de cinq jours en Estrie demeure à 31 nouveaux cas par jour. Selon cet indicateur, l’Estrie reste encore bien campée en zone orange.

« Ces ajouts doivent se faire en raison d'un problème technique qui s'est produit lors d'une mise à jour du système informatique, et qui a causé une erreur de transmission pour certains des cas. Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) continue de faire évoluer ses systèmes pour s'ajuster à la pandémie en cours. La situation est maintenant résolue », indique-t-on du côté du MSSS. Précisions que l’ensemble des régions du Québec est touchée par l’augmentation des cas.

Le RLS de la Haute-Yamaska et la MRC-RLS du Granit sont les plus durement touchés par une augmentation respective de 21 et de 17 nouveaux cas positifs. La Ville de Sherbrooke suit avec une augmentation de neuf cas supplémentaires.

Le CHSLD de Lac-Mégantic en « situation critique »

L’éclosion de COVID-19 au quatrième étage du CSSS du Granit, qui est en fait une unité d’hébergement de longue durée de 40 lits, a franchi un nouveau seuil mercredi.

En effet, ce CHSLD a été placé sur la liste des CHSLD « en situation critique » mise à jour quotidiennement par le gouvernement du Québec alors que plus de 25 % des résidents de l’endroit ont contracté le coronavirus.

Le bilan a augmenté mercredi de trois employés et de trois usagers atteints, pour un total de 15 usagers et de six employés. C’est maintenant 38 % des résidents qui sont atteints de la COVID-19.

Visites suspendues au CSSS du Granit

Afin de sécuriser davantage le secteur CHSLD où sévit actuellement une éclosion, la direction du CIUSSS de l’Estrie-CHUS a aussi pris la décision de suspendre les visites pour une période indéterminée dans tous les secteurs du CSSS du Granit situé sur la rue Laval à Lac-Mégantic, et ce, à compter du mercredi 14 octobre à 20 h.

Pour diminuer l'affluence dans l'installation, et donc le risque de propagation du virus, les visites aux personnes hospitalisées dans tous les secteurs de cette installation seront interdites à l’exception de certains cas spécifiques dont: un parent pour un enfant en pédiatrie, un accompagnateur pour un accouchement et la présence d’un visiteur à la fois pour une personne en fin de vie.

Cette mesure s’applique également aux proches aidants qui ont l’habitude de visiter un proche dans le secteur CHSLD.

« Les personnes pour qui l’état de santé nécessite une visite à l’urgence ou celles qui ont des rendez-vous médicaux pourront toutefois accéder à l’installation. Nous remercions les usagers, les membres du personnel et la population de leur collaboration dans cette situation », mentionne-t-on du côté du service des communications du CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

La région du Granit n’est pas épargnée par cette deuxième vague de la pandémie.

Mercredi, une nouvelle éclosion de « moins de cinq personnes » a aussi été déclarée à la Polyvalente Montignac de Lac-Mégantic.

Heureusement, l’éclosion au CHSLD de Lambton semble maintenant bien contrôlée puisque le bilan est stable depuis plusieurs jours. Sur les 29 résidents, 22 ont contracté la maladie et six en sont décédés. Vingt-deux employés ont aussi été malades.

La pandémie en chiffres

Depuis le début de la pandémie, 2147 Estriens ont été atteints de la COVID-19. De ce nombre, 1843 sont considérés comme rétablis. Il reste donc 304 cas actifs.

Au début de la pandémie, des problèmes informatiques concernant la transmission des données quotidiennes avaient également été connus. Alors que l’Estrie était à 48 cas déclarés le 24 mars, l’Estrie avait fait un bond de 82 cas le 25 mars, puis un autre bond de 58 cas le 27 mars.

Le nombre de décès en Estrie demeure stable à 34 personnes depuis le 6 octobre dernier.

Le nombre d’hospitalisations a légèrement augmenté au cours des dernières 24 heures, avec neuf hospitalisations dont une aux soins intensifs.