Pour expliquer la position du gouvernement sur l’adoption de nouvelles mesures, François Legault a résumé vouloir «éviter de faire des choix» entre des patients à traiter dans les hôpitaux. «On prend les mesures pour ne pas se rendre là.»
Pour expliquer la position du gouvernement sur l’adoption de nouvelles mesures, François Legault a résumé vouloir «éviter de faire des choix» entre des patients à traiter dans les hôpitaux. «On prend les mesures pour ne pas se rendre là.»

«Traitement choc» pour freiner la pandémie [VIDÉO]

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Les Québécois seront soumis à un «traitement choc», au moins pour les quatre prochaines semaines. Pour tenter de freiner la transmission «critique» de la COVID-19, ils devront rester à la maison entre 20h et 5h et le confinement se poursuivra jusqu’au 8 février.