Martin Carrier, relationniste du SPS
Martin Carrier, relationniste du SPS

Plus de sept constats donnés chaque jour à Sherbrooke

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Même si les consignes gouvernementales sont en vigueur depuis près des deux mois, certains Sherbrookois persistent à ne pas les respecter.

Au cours de la dernière semaine, le Service de police de Sherbrooke a émis une moyenne de sept à huit constats d’infraction pour non respect des consignes de distanciation chaque jour.

Ce sont 53 constats qui ont été donnés entre le 3 et le 10 mai dernier par le Service de police de Sherbrooke. 

« Nous continuons à intercepter des gens en infraction lors d’opérations de surveillance liées à la drogue. Des constats d’infraction ont été donnés lors d’une perquisition qui s’est déroulée la semaine dernière. Des constats sont aussi émis pour des personnes qui font des rassemblements », explique le porte-parole du Service de police de Sherbrooke, Martin Carrier.

Depuis l’entrée en vigueur du décret gouvernemental, le SPS dispose du pouvoir d’imposer des amendes allant de 1000 $ jusqu’à 6000 $ en cas de récidive pour les personnes qui ne respectent pas les consignes gouvernementales pour freiner la propagation de la COVID-19.

Au total, 287 constats d’infraction liés au non-respect des consignes pour limiter la propagation de la COVID-19 ont été donnés à Sherbrooke.