Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford
Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford

Plus de 400 nouveaux cas et 30 nouveaux décès en Ontario

La COVID-19 continue ses ravages en Ontario alors que 31 décès supplémentaires sont à déplorer samedi dans la province.

Depuis le début de la crise, 253 personnes ont perdu la vie en sol ontarien.

Le ministère de la Santé de l’Ontario dénombre également 411 nouveaux cas de coronavirus confirmés sur son territoire, portant le total à 6648.

De ce nombre, 2858 personnes sont guéries, ce qui représente environ 34 % des cas.

Le nombre d’hospitalisations a pour sa part augmenté de 18 en se chiffrant à 691. Parmi celles-ci, 251 personnes se trouvent aux soins intensifs et 215 sous respirateur artificiel.

Décrets d’urgence prolongés

Le gouvernement Ford a par ailleurs annoncé samedi matin qu’il prolongeait plusieurs décrets d’urgence jusqu’au 23 avril prochain. Les décrets relatifs à la fermeture des installations récréatives de plein air, des lieux de travail non essentiels et des lieux publics, des bars et restaurants sont notamment touchés. Les décrets relatifs aux restrictions sur les activités sociales, et à l’interdiction de demander un prix exorbitant pour la vente de denrées nécessaires s’ajoutent.

L’Ontario a également pris des mesures supplémentaires pour renforcer la capacité du système de santé dans les maisons de retraite, notamment en permettant aux hôpitaux, « tant que durera la situation d’urgence », d’utiliser les lits et services des maisons de retraite « sans que cela entraîne certaines conséquences en matière de relations du travail. »

« Je suis conscient du fait que les mesures que nous prenons ont un impact significatif sur la vie des Ontariens à l’échelle de la province, a déclaré le premier ministre Doug Ford, mais nous traversons une période sans précédent et nous devons faire tout le nécessaire pour assurer la sécurité publique et enrayer la propagation de ce terrible virus. Il est important que chacun continue de faire sa part en restant chez soi et en respectant l’écart sanitaire. [...] Je suis convaincu que nous surmonterons ensemble cette crise et que notre province en sortira renforcée. »

Le camping récréatif sur les terres de la Couronne est également interdit depuis le 9 avril.

« Aucun individu ne pourra camper sur les terres de la Couronne, ce qui comprend l’installation de tentes ou d’autres structures de camping, tant que ce décret sera en vigueur, précise-t-on. Le gouvernement continuera de surveiller et de réévaluer la situation afin de prendre toute mesure supplémentaire qui pourrait être nécessaire. »