LeBron James et les Lakers étaient des prétendants au titre de la NBA avant la suspension de la saison. Il s’oppose à l’idée d’un abandon pur et simple de la saison.
LeBron James et les Lakers étaient des prétendants au titre de la NBA avant la suspension de la saison. Il s’oppose à l’idée d’un abandon pur et simple de la saison.

NBA: LeBron James rejette l’idée d’une annulation de la saison 

LOS ANGELES — Des dirigeants de franchises et des agents de joueurs pressent la NBA d’annuler la saison, suspendue à cause du coronavirus, affirme jeudi la chaîne CNBC, une information fermement réfutée dans la foulée par la superstar des Lakers LeBron James, «prêt à revenir».

Selon CNBC, ces agents et dirigeants affirment que les propriétaires des équipes sont préoccupés par les problèmes de responsabilité que poserait une reprise de la compétition au regard de la situation sanitaire. Ils sont également inquiets du manque de revenus provenant des billetteries si les matchs télévisés devaient se jouer à huis clos.

Les patrons des franchises sont donc en conflit quant à l’annulation ou non de la saison en cours, ajoute CNBC dont les sources se sont exprimées sous couvert d’anonymat, car elles ne sont pas autorisées à évoquer publiquement les affaires de la ligue.

Premier à réagir, James a contesté l’idée d’un abandon pur et simple de la saison, dont il était un prétendant au titre de champion avec les Lakers, jusqu’à sa suspension prononcée par Adam Silver le 11 mars.

«J’ai vu qu’on rapportait que des dirigeants et des agents veulent annuler la saison ? ? ? Ce n’est absolument pas vrai», a écrit James sur son compte Twitter.  

«Il n’y a personne que je connaisse qui ait dit quelque chose comme ça. Dès que ce sera sûr, nous voudrions terminer notre saison. Je suis prêt et notre équipe est prête. Personne ne devrait annuler quoi que ce soit», a-t-il conclu.

Au classement figé depuis le 11 mars, les Lakers occupent la première place de la conférence Ouest et font partie des quatre équipes déjà qualifiées pour les séries éliminatoires, au même titre que Milwaukee, Toronto et Boston. Douze accessits restent à distribuer.

La NBA s’est dite prête à autoriser au plus tôt au 8 mai la réouverture des centres d’entraînement de franchises se trouvant dans des États dont les directives restrictives seraient assouplies. Mais le conseiller à la santé de la Maison-Blanche, Anthony Fauci, a dit mercredi que tous les sports pourraient néanmoins « devoir annuler leurs saisons, si la sécurité ne pouvait être garantie ».

Pour l’heure, bien qu’il apparaisse difficile de reprendre la saison, la ligue travaille toujours dans ce but.

«Même si notre priorité absolue reste la santé et le bien-être de chacun, nous continuons d’évaluer toutes les options pour terminer cette saison. Nous le devons à nos fans, équipes, joueurs, partenaires et à tous ceux qui aiment le basket», a déclaré un porte-parole de la ligue à CNBC.

Selon la presse, la NBA l’intention envisagerait entre autres de rassembler les équipes dans des hôtels et installations sportives de Disney World à Orlando, en Floride, où le sport professionnel possède le statut de « service essentiel », donc autorisé à huis clos.

Le dernier mot reviendra au patron de l’instance à Adam Silver, qui doit s’exprimer courant mai sur l’avenir de la saison actuelle.  

+

LA NBA A L'INTENTION DE TERMINER LA SAISON

Les présidents des équipes de la NBA se sont rencontrés jeudi et ont le sentiment qu’il est encore possible de compléter la saison.

La réunion de jeudi n’avait pas d’objectif précis. Il s’agissait d’une rencontre de routine.

«L’objectif est de reprendre le jeu et de créer le meilleur environnement possible pour la ligue et les partisans, a affirmé le président des Spurs de San Antonio, R. C. Buford. Nous sommes tous en accord sur ce point.»

La NBA est en pause depuis le 11 mars en raison de la pandémie de nouveau coronavirus et avait encore 259 matchs à disputer à la saison régulière à ce moment-là. On ne sait toujours pas si ces matchs seront joués ou si la NBA reprendra l’action directement avec la présentation des séries éliminatoires.

«Dès qu’il est sécuritaire de le faire, nous voulons terminer la saison, a écrit l’étoile des Lakers de Los Angeles LeBron James sur Twitter, jeudi. Je suis prêt et notre équipe est prête. Personne ne devrait annuler quoi que ce soit.»

Le propriétaire des Mavericks de Dallas, Mark Cuban, s’est dit « prudent, mais optimiste » que la saison reprenne, mais dans des arénas vides.

«Je ne m’attends pas à ce que nous jouons devant des spectateurs», a-t-il dit en entrevue au réseau CNN.

Buford a noté que les représentants des équipes et de la ligue discutent de nombreuses possibilités, mais que rien n’était coulé dans le béton ou très détaillé. Le commissaire de la NBA, Adam Silver, a dit que le circuit était ouvert à toutes les options concernant la manière, le lieu et le moment de la reprise des activités.

«Il y a des comités du côté sportif, du côté médiatique, du côté de la gestion des arénas, du côté des propriétaires, du côté des présidents. […] Il y a énormément de conversations sur la meilleure manière de relancer le sport, de satisfaire les partisans», a affirmé Buford.

Ces discussions vont continuer et il n’est pas encore question de les interrompre. Certaines équipes pourront rouvrir leur centre d’entraînement à compter du 8 mai pour permettre aux joueurs de s’entraîner sur une base volontaire.

«C’est la responsabilité de la ligue d’explorer toutes les options entourant la relance de la saison, a dit le porte-parole de la NBA Mike Bass. Nous nous devons de le faire pour nos partisans, équipes, joueurs, partenaires et tous ceux qui aiment notre sport.» Tim Reynolds, Associated Press