Le commissaire de la NFL, Roger Goodell
Le commissaire de la NFL, Roger Goodell

La NFL effectuera une répétition de son repêchage virtuel lundi

La NFL effectuera une répétition de son repêchage virtuel lundi, trois jours avant qu’il ait véritablement lieu de la même façon.

Le directeur général des Lions de Detroit, Bob Quinn, a mentionné vendredi matin que le «faux repêchage» aura lieu lundi. Il a refusé d’offrir des détails sur le processus qui sera privilégié, se limitant à dire que les Lions y prendront part.

«Nous effectuerons quelques tests à l’interne, ici, a expliqué Quinn dans le cadre d’un entretien portant sur le repêchage qui s’est déroulé sur l’application Zoom avec des journalistes. La ligue a organisé un “faux repêchage”, et elle l’effectuera lundi, et nous y prendrons part.»

Le commissaire Roger Goodell a décrété la fermeture des installations des équipes de la NFL en mars, avant de demander aux dirigeants des clubs qu’ils effectuent le repêchage de leur domicile respectif. Puisque la fiabilité des réseaux de télécommunication est encore incertaine, la ligue a décidé d’effectuer un “faux repêchage” pour s’assurer que la séance, qui s’étalera de jeudi à samedi, se déroule sans imprévu.

Le repêchage devait initialement avoir lieu à Las Vegas, mais la NFL a annulé tous les événements publics entourant la séance le mois dernier afin de lutter contre la propagation du coronavirus. Le 6 avril, Goodell a énuméré une liste de directives que les équipes devront respecter lorsqu’elles effectueront leurs choix.

«Nous rouvrirons les installations lorsque ce sera sécuritaire de le faire, en vertu des recommandations des autorités sanitaires et médicales, et en accord avec les directives gouvernementales», a-t-il écrit.

Parmi les technologies qui seront requises lors du repêchage se trouvent un réseau interne entre les membres d’une même équipe, ainsi qu’un réseau les reliant à la ligue elle-même. Les clubs devront aussi disposer de lignes téléphoniques sécurisées afin de discuter de transactions entre eux, avant d’obtenir l’autorisation de la NFL pour les compléter.

«Je suis chez moi, et j’ai un bureau que j’utilise occasionnellement pendant la campagne et la saison morte - pas souvent, a dit Quinn. Mais j’ai une télévision à ma droite. J’ai trois écrans à ma gauche, et j’ai deux ordinateurs portables. J’ai un énorme système téléphonique pour le repêchage, en plus de ma ligne résidentielle. J’ai deux téléphones cellulaires, et une imprimante. C’est ce que j’ai sous les yeux présentement en prévision du repêchage.

«Nous ne pourrons de toute évidence pas reproduire les schémas et les tableaux que nous avons au bureau, donc ils seront tous transmis par courriels, puis imprimés, et ils seront probablement partagés entre nous sur une plateforme qui reste à être déterminée... d’ici la semaine prochaine. Puis, nous effectuerons des tests pour chaque situation.»

La sécurité sera essentielle, considérant la possibilité que des réseaux s’entremêlent et que les membres de certaines équipes puissent entendre les discussions des dirigeants de clubs rivaux.

«La ligue a permis à un informaticien d’être présent à la maison et à un agent de sécurité d’être sur place juste au cas où quelqu’un n’aimerait pas ton choix, afin qu’ils ne viennent pas cogner ou sonner à la porte de ta maison», a expliqué Brett Veach, le directeur général des Chiefs de Kansas City.

Certains dirigeants sont préoccupés par la fluidité des communications et leur capacité à discuter entre eux alors qu’une des équipes est sur le point d’annoncer son choix. Il pourrait y avoir des complications si une équipe qui a identifié son choix est sur le point de l’annoncer pour mettre un terme à une ronde.

«Je crois que le scénario qui nous préoccupe le plus, c’est lorsque ce sera notre tour et que nous serons sur le point d’annoncer notre choix, a relaté Veach. Puis, avec 45 secondes à écouler au cadran, une équipe se pointe et nous offre une transaction très intéressante. Quand nous sommes au bureau, nous pouvons nous retourner [et rapidement discuter de l’offre].

«Il faut s’assurer que la connexion ne ralentira pas à 45 secondes. Donc, nous serons un peu préoccupés si nous obtenons une offre de transaction de dernière minute au téléphone, alors que nous sommes sur le point d’annoncer notre choix.»

La NFL a déjà prévu des mesures pour faire face à de telles situations, ou si des difficultés techniques surviennent.

«Je ne crois pas qu’ils veulent que des équipes se retrouvent en position de perdre des choix au repêchage ou encore d’être devancées par d’autres», a ajouté Veach.