Le maire de Bolton-Ouest, Jacques Drolet.
Le maire de Bolton-Ouest, Jacques Drolet.

Des cas de COVID-19 signalés à Bolton-Ouest

La petite communauté de Bolton-Ouest compte des cas de COVID-19 parmi ses citoyens. Dans l’infolettre de la municipalité de samedi, le maire Jacques Drolet invitait une fois de plus ses citoyens à faire preuve de prudence, d’autant plus que des personnes sont infectées dans le village.

«Il y a des cas de confirmés à Bolton-Ouest, peut-on lire dans le mot du maire. Il est donc très important de respecter toutes les consignes gouvernementales, puisqu’il y a de la transmission communautaire.»

En entrevue téléphonique, M. Drolet n’a pas voulu spécifier le nombre de cas ni d’où lui provenait l’information. «Elle vient d’une très bonne source, indique-t-il. On a convenu qu’on pouvait parler de façon générale qu’il y avait des cas, mais sans en préciser le nombre. C’est une petite communauté, ici. Si je dis qu’il y a un ou dix cas, les gens vont pouvoir les identifier tout de suite. On ne veut pas créer de panique.»

Régulièrement, la municipalité donne des nouvelles à ses citoyens par courriel et rappelle les mesures de sécurité sanitaire, comme la distanciation sociale, le lavage fréquent des mains et de rester chez soi.

Bolton-Ouest, qui compte 634 citoyens, a par ailleurs mis sur pied, il y a trois semaines, un service de livraison à domicile pour les personnes qui ne peuvent pas sortir faire l’épicerie, telles que les aînés de plus de 70 ans ou les gens en quarantaine.

«Le marché principal qu’on a près d’ici est le IGA à Knowlton. Les gens trouvaient que ça leur prenait trop de temps avant d’avoir leur commande via le site web. C’était trop long, trop compliqué. Alors on a fait une ligne directe à l’hôtel de ville où on reçoit les commandes des gens, par téléphone, et on les transfère nous-mêmes au IGA.»

La commande téléphonique doit se faire avant 16 h les mardis pour livraison le lendemain. La liste d’épicerie peut aussi être envoyée de façon électronique.

Le personnel de l’épicerie prépare les commandes le mercredi matin, communique avec les consommateurs pour faire payer par carte de crédit au téléphone, puis un groupe de bénévoles de Bolton-Ouest s’assure ensuite de faire les livraisons à domicile.

«On a une population assez âgée, c’est quelque chose qui est apprécié de leur part», indique le maire.

La première semaine, six ou sept personnes avaient commandé de cette façon leur épicerie. Ils étaient environ dix de plus la semaine dernière.

«J’ai hâte de voir la progression cette semaine également», mentionne M. Drolet, ajoutant au passage que plusieurs personnes profitent de leur bonne santé pour dépanner leurs voisins plus âgés également.