Le taux de mortalité dans les foyers de soins de longue durée qui ont déclaré une éclosion de la COVID-19 en Ontario est plus élevé dans les centres à but lucratif que dans les centres à but non lucratif et ceux qui sont financés par les municipalités.
Le taux de mortalité dans les foyers de soins de longue durée qui ont déclaré une éclosion de la COVID-19 en Ontario est plus élevé dans les centres à but lucratif que dans les centres à but non lucratif et ceux qui sont financés par les municipalités.

COVID-19: une différence entre les foyers pour aînés privés et publics en Ontario?

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Initiative de journalisme local — Le Droit
Le taux de mortalité dans les foyers de soins de longue durée qui ont déclaré une éclosion de la COVID-19 en Ontario est plus élevé dans les centres à but lucratif que dans les centres à but non lucratif et ceux qui sont financés par les municipalités.

La Coalition de la Santé de l'Ontario, un organisme qui fait l’éloge d’un système de santé publique, a publié une analyse de 93 foyers de soins de longue durée qui ont déclaré une éclosion de la COVID-19, afin de comparer le taux de mortalité entre les foyers à but lucratif, ceux à but non lucratif et ceux qui sont financés par le public. 

L’étude rapporte que 700 personnes ont perdu la vie dans un foyer à but lucratif, contre 275 dans un foyer sans but lucratif et 82 dans un foyer municipal. 

En Ontario, 58 % des foyers pour aînés sont privés. 

La proportion de décès par rapport au nombre total de lits dans les foyers où des éclosions du virus ont causé la mort est de 9% dans les foyers à but lucratif, d’un peu plus de 5% dans le foyers sans but lucratif et de 3,6% dans les foyers publics, toujours selon l’analyse. 


« J’ai le coeur brisé pour les vies perdues en raison de cette pandémie. »
Merilee Fullerton

Les cinq résidences pour aînés avec le plus de décès durant la pandémie de COVID-19 en Ontario sont des foyers de soins de longue durée à but lucratif. 

La Coalition rapporte que du 28 avril au 5 mai, le nombre de décès survenu dans des foyers dont l’éclosion a causé la mort est passé de huit à dix pour les foyers à but lucratif, de 28 à 33 pour les foyers à but non-lucratif et de 45 à 50 pour les foyers financés par les municipalités.

Or, lorsque le nombre de décès est comparé au nombre de lits dans ces foyers durant la même période, il existe des différences significatives selon le type de propriétaire, indique l’étude. 

Le taux de mortalité a augmenté de 28,5% dans les foyers à but lucratif et de 14,2% dans les foyers à but non-lucratifs. Quant aux foyers municipaux, le rapport démontre une diminution du taux de mortalité de 18,5%. 

« Les données montrent que les foyers à but lucratif ont un bilan bien pire que les foyers publics et à but non lucratif, souligne le directeur de l’étude, Rabbi Shalom Schachter. Avant la COVID-19, il était reconnu que le modèle actuel de prestation de soins de longue durée devait être révisé. La pandémie a mis en évidence les conséquences du modèle actuel. »

La ministre des Soins de longue durée Merilee Fullerton

Le système de soins de longue durée sera révisé

Le gouvernement Ford fera une révision du système des foyers en Ontario, une fois la pandémie terminée, a confirmé la ministre des Soins de longue durée Merilee Fullerton, jeudi. 

« J’ai le coeur brisé pour les vies perdues en raison de cette pandémie. Notre gouvernement a été clair: le système est brisé. Les soins de longue durée ont subi des années de négligence », a écrit la ministre sur les réseaux sociaux. 

Le ministère des Soins de longue durée a confirmé au Droit que 56% des résidences qui ont subi une éclosion sont à but lucratif, et que 44 % sont sans but lucratif. 

« En observant toutes les résidences, environ 34% de toutes les résidences à but lucratif ont connu une éclosion, contre 35% pour les résidences sans but lucratif, fait savoir un porte-parole du ministère, ajoutant que ces données peuvent changer rapidement, puisque la province continue de tester tous les résidents et le personnel de chacune de ces institutions.