Santé publique Ottawa (SPO) en rapporte sept de plus, lundi.
Santé publique Ottawa (SPO) en rapporte sept de plus, lundi.

COVID-19: les foyers de soins longue durée retiennent toujours l'attention à Ottawa

Santé publique Ottawa (SPO) en rapporte sept décès de plus dus à la COVID-19 dans la capitale fédérale lundi, alors que l’attention continue d’être principalement dirigée vers les établissements de soins aux aînés.

Le nouveau coronavirus a maintenant fauché la vie de 59 personnes à Ottawa. La majorité de ces décès sont survenus dans des foyers de soins de longue durée. On en dénombre 34 dans la dernière mise à jour de SPO des éclosions dans des institutions publiée sur santepubliqueottawa.ca samedi en fin d’après-midi.

La médecin-chef de SPO, Vera Etches, assure que les mesures en place pour limiter la transmission dans ces établissements et protéger les aînés sont adéquates.

«La situation actuelle reflète les actions prises deux semaines auparavant. Ça prend du temps avant de voir les résultats négatifs d’une infection, comme un décès», rappelle la Dre Etches.

Le nombre de décès est demeuré stable à 11 au Centre de soins de longue durée Montfort qui a retenu l’attention la semaine dernière. Pendant ce temps, les morts se sont suivis à la résidence Madonna Care Community où on en dénombre maintenant 15.

À LIRE AUSSI : Le déconfinement se fera en trois étapes en Ontario

SPO rapporte également 44 nouveaux cas confirmés de la COVID-19, ce qui porte le total à 1154 à Ottawa depuis l’arrivée du virus au pays. Près de la moitié de ces cas (501) sont heureusement résolus.

Il y avait 34 personnes hospitalisées — dont 7 aux soins intensifs — lundi matin.

Vera Etches

Les différents intervenants du milieu de la santé ont uni leurs forces afin de réaliser des tests de dépistage dans l’ensemble des résidences pour aînés et foyers de soins de longue durée. Le Service paramédic d’Ottawa a notamment déployé 26 employés — majoritairement des employés qui n’étaient pas à l’horaire régulier pour assurer un niveau de service suffisant — à cette fin.

«Il peut y avoir des personnes qui ne présentent pas de symptômes, mais qui vont recevoir un résultat positif au test», réitère le directeur de la protection de la santé de SPO, Andrew Hendriks, soulignant que ce dépistage permettra d’identifier des personnes infectées et de les placer en isolement plus rapidement.

«J’espère que dans deux semaines, on va voir l’augmentation des nouvelles infections s’arrêter, que les décès vont cesser aussi», soutient Vera Etches au sujet de la situation dans les foyers de soins de longue durée.


« Il peut y avoir des personnes qui ne présentent pas de symptômes, mais qui vont recevoir un résultat positif au test. »
Andrew Hendricks, le directeur de la protection de la santé de Santé publique Ottawa

Directives provinciales

La plus récente mise à jour épidémiologique de SPO démontre une fois de plus que la propagation du nouveau coronavirus continue dans la capitale fédérale. 

SPO rapporte 44 nouveaux cas confirmés de la COVID-19 depuis dimanche, ce qui porte le total à 1154 à Ottawa depuis l’arrivée du virus au pays. Près de la moitié de ces cas (501) sont heureusement résolus.

Il y avait 34 personnes hospitalisées — dont 7 aux soins intensifs — lundi matin.

Le maire d’Ottawa, Jim Watson, réagit tout de même positivement au plan de déconfinement graduel du gouvernement de l’Ontario.

«Ce plan est sensé et s’appuie sur des faits. Procéder lentement et de façon graduelle est la bonne façon d’aller de l’avant», soutient M. Watson.

La médecin-chef de SPO affirme de son côté qu’elle attend les détails du plan de la province avant de se prononcer plus longuement sur ce qu’il signifiera à Ottawa.

SPO rapporte également 44 nouveaux cas confirmés de la COVID-19, ce qui porte le total à 1154 à Ottawa depuis l’arrivée du virus au pays.

+

Le BSEO suivra les ordres du déconfinement ontarien 

Le Bureau de santé de l’est de Ontario s’assurera d’adapter à sa région le plan de déconfinement dévoilé mardi par le gouvernement Ford.

Le médecin hygiéniste au BSEO, le Dr Paul Roumeliotis indique évaluer en détail les façons de mettre en place et de suivre le plan avancé par le gouvernement ontarien, alors que la courbe semble s’aplatir dans l’Est ontarien. «Il y a deux aspects [au déconfinement]. Premièrement la courbe communautaire; on voit que ça commence à plafonner non seulement ici, mais à travers l’Ontario. Ce qui m’inquiète c’est plutôt qu’on ait une augmentation subite et plus agressive des cas dans les maisons de soins de longue durée. [...] On a deux aspects différents, il faut balancer les deux.» Le BSEO souligne que hormis l’éclosion de 11 nouveaux cas à la maison de soins de longue durée Pinecrest de Plantagenet la fin de semaine dernière, les cas de transmission communautaire sont toujours en croissance très modérée, à raison d’à peine un à deux nouveaux cas par jour. 

Selon le Dr Roumeliotis, plus les cas communautaires seront contrôlés et contrôlables, plus les efforts pourront être orientés afin d’éviter une autre éclosion dans une maison de soins et aller de l’avant plus rapidement vers un déconfinement. «Nous avons travaillé tout le week-end pour veiller à ce que tout le personnel [de la maison Pinecrest] soit surveillé, isolé, etc.», ajoute le Dr Roumeliotis. «En ce moment, notre but est vraiment de coordonner nos efforts avec les hôpitaux pour s’assurer qu’on ne manque pas de personnel. Ça fait partie de nos stratégies.» 

Le BSEO souligne, tout comme le gouvernement Ford, qu’une échelle de temps de déconfinement ne peut être mise de l’avant pour l’instant, malgré l’empressement de la population. «On va vraiment vouloir limiter les petites vagues inévitables qui vont surgir sur la courbe pendant le déconfinement. On va vouloir s’assurer que les gens n’oublient pas les restrictions qui sont mises en place. [...] On doit faire ça de façon très très prudente.» 

Le BSEO indiquait 91 cas positifs de la COVID-19 au total sur son territoire lundi, soit un cas de plus depuis le dernier bilan dimanche. Le Bureau de santé souligne néanmoins que 42 de ces cas sont considérés comme résolus.