La mise à jour quotidienne des autorités d'Ottawa, par viséoconférence, jeudi. 
La mise à jour quotidienne des autorités d'Ottawa, par viséoconférence, jeudi. 

COVID-19 à Ottawa: le nombre quotidien de cas confirmés continue de ralentir

Les plus récentes données sur la présence de la COVID-19 à Ottawa continuent de démontrer l’aplatissement de la courbe de transmission.

Pour la troisième journée consécutive — et la quatrième fois au cours des cinq derniers jours —, moins de 20 nouveaux cas confirmés de la COVID-19 sont annoncés par Santé publique Ottawa (SPO).

Seulement 18 nouvelles infections ont été répertoriées par SPO depuis la mise à jour précédente, ce qui porte le total à 1725 cas dans la capitale fédérale. Il faut remonter aux premières semaines des mesures de confinement généralisées pour trouver aussi peu de cas confirmés pendant trois jours consécutifs.

La médecin-chef de SPO, Vera Etches, a toutefois indiqué durant une assemblée publique virtuelle tenue jeudi après-midi que le nombre d’hospitalisations demeure stable au cours des derniers jours, ce qui laisse présager que la COVID-19 est toujours omniprésente dans la capitale fédérale.

«J’imagine qu’il est possible d’organiser des réunions avec vos proches en respectant les mesures de distanciation physique, mais ce n’est pas idéal. Le meilleur conseil, c’est de limiter vos activités aux membres de votre résidence», affirme la Dre Etches.

La Dre Vera Etches

«Nous devons continuer de nous comporter en gardant en tête, lors de chacune de nos interactions avec autrui, que le virus est présent autour de nous. Si nous ne sommes pas prudents, la transmission du virus ne va pas diminuer, elle va augmenter», ajoute la médecin-chef de SPO.

Parmi ces bonnes nouvelles, SPO confirme malheureusement trois décès supplémentaires, ce qui porte le nombre d’Ottaviens victimes de la COVID-19 à 185.

Violence conjugale

Depuis le lancement de la plateforme en ligne et par messagerie texte «Pas bien chez soi à Ottawa» qui vient en aide aux victimes de violence conjugale, le chef de police d’Ottawa, Peter Sloly, souligne que le nombre de signalements pour des situations d’abus est en hausse dans la capitale fédérale.

«On ne doit pas célébrer, mais nous en sommes dans une position plus saine où nous voyons des gens prêts à aller de l’avant et dénoncer des abus», a expliqué M. Sloly jeudi, durant l’assemblée publique virtuelle de la Ville d’Ottawa.

Le chef de police d'Ottawa, Peter Sloly

«En mars, le Service de police d’Ottawa a exprimé des inquiétudes en voyant le nombre d’appels au 911 pour dénoncer de la violence conjugale diminuer. Nous savons que les abus, l’isolement et le manipulation continuent de se produire et continuaient de se produire dans les premiers jours de la pandémie, ce n’était simplement pas rapporté autant que nous le souhaitions, autant que les gens en avaient besoin», ajouté le chef de police.

Ce dernier invite les citoyens d’Ottawa à demeurer vigilants par rapport à des situations de violence conjugale qui pourraient se produire dans leur voisinage et à ne pas hésiter à dénoncer tout incident qui s’y apparente en composant le 911 ou en contactant un conseiller au pasbienottawa.ca.

Cliquez ici pour réécouter l'assemblée publique virtuelle.