Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Ce n’est pas tout, l’organisateur du spectacle sera tenu de mettre en vedette au moins trois artistes québécois sur les plaines d’Abraham.
Ce n’est pas tout, l’organisateur du spectacle sera tenu de mettre en vedette au moins trois artistes québécois sur les plaines d’Abraham.

«Concert-test»: 20 000 spectateurs sur les Plaines et 5000 au Centre des congrès de Québec fin septembre

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Les deux spectacles à l’image de l’ère pré-pandémie qui réuniront 20 000 et 5000 personnes à Québec se dérouleront le 25 septembre, l’un sur les plaines d’Abraham et l’autre au Centre des congrès de Québec.

La ministre du Tourisme, Caroline Proulx, s’était faite avare de détails lors de l’annonce du «concert-test», lundi. Les informations concernant les lieux et le moment précis des événements ont été rendus publics dans les documents d’appels d’offres gouvernementaux consultés par Le Soleil.  

Les volets extérieur et intérieur se dérouleront ainsi simultanément. Des chercheurs de l’Université Laval ont pour mission d’évaluer l’impact épidémiologique d’un tel événement d’envergure réunissant à l’extérieur jusqu’à 20 000 personnes et 5000 participants à l’intérieur. 

L’établissement d’enseignement universitaire a en effet obtenu le mandat de réaliser un protocole de recherche qui entourera les deux spectacles, afin de contribuer à une meilleure connaissance de la transmission de la COVID-19. 

«L’événement-test prendra la forme d’un spectacle encadré par une démarche scientifique rigoureuse, en partenariat avec la Direction de la santé publique (DSP), pour supporter une reprise sécuritaire du secteur événementiel en situation de pandémie», explique-t-on. 

Un troisième groupe «contrôle» de 2500 personnes sera aussi suivi par les scientifiques aux fins de l’étude, mais n’assistera pas aux prestations musicales organisées. 

Où, quand, comment? 

Les documents publiés sur le Système électronique d’appel d’offres (SEAO) précisent davantage les éléments entourant l’organisation de ces concerts-tests gratuits pour les spectateurs qui devront se rapprocher «le plus possible» d’un événement pré-pandémique.  

Les producteurs intéressés devront d’abord s’assurer de proposer un concept de spectacles «clé en main». Les fournisseurs choisis s’occuperont donc de toute la logistique, de la programmation à la production, pour un budget total oscillant entre 2 et 3 millions $.

«Le prestataire de services est responsable du choix des artistes musicaux, de la négociation des cachets, de la mise en scène du spectacle, de la conception scénographie de la scène et du site, indique le ministère du Tourisme (MTO). Ce dernier durera entre deux et trois heures. 

Ce n’est pas tout, l’organisateur du spectacle sera tenu de mettre en vedette au moins trois artistes québécois sur les plaines d’Abraham. Dans une salle du Centre des congrès de Québec, un artiste d’ici, au minimum, devra performer devant les spectateurs réunis debout. Le contenu francophone doit ainsi représenter 50% de la programmation, indique le MTO.  

Les producteurs ont jusqu’au 13 août prochain pour soumettre leur candidature. 

Rappelons que les modalités des concerts-tests comme la date et le nombre de spectateurs rassemblés pourraient être appelées à changer en fonction de la situation épidémiologique qui prévaudra à l’automne. 

Il n’a pas encore été précisé si les volontaires devront être pleinement vaccinés pour assister aux spectacles ni si le port du masque leur sera imposé de façon obligatoire. Il reviendra aux acteurs de la santé publique et aux chercheurs de l’Université Laval de le déterminer.