La MRC-RLS du Granit a de son côté ajouté cinq nouveaux cas à son bilan de la fin de semaine.
La MRC-RLS du Granit a de son côté ajouté cinq nouveaux cas à son bilan de la fin de semaine.

44 nouveaux cas de COVID-19 en Estrie: amélioration de la situation sur le territoire du Granit

Andréanne Beaudry
Andréanne Beaudry
La Tribune
Après que l’Estrie ait connu samedi sa plus forte augmentation depuis le début de la pandémie avec un bond de 60 cas positifs à la COVID-19, ce sont 44 nouveaux cas qui sont venus s’ajouter dimanche selon le dernier bilan.

D’après les dernières données de l’état de la situation en Estrie, 21 nouveaux cas ont été répertoriés dans le RSL de la Haute-Yamaska (comprenant les villes de Granby et de Bromont) et 10 dans la MRC-RSL des Sources. 

Sur les réseaux sociaux, le maire de St-Camille Philippe Pagé invitait d’ailleurs ses commettants à combattre collectivement le virus en rappelant les règles de base de distanciation, de lavage des mains et de port du masque.

Cette semaine, quelques personnes travaillant dans une entreprise agricole de notre territoire ont été testées positives à la COVID-19, explique-t-il. 

« L’entreprise collabore entièrement avec le milieu et sachez qu’elle est accompagnée étroitement par la Direction régionale de la Santé publique de l’Estrie. »  

Selon le contenu de sa publication, « la situation est considérée sous contrôle et il n’y a pas d’indication de transmissions communautaires à l’heure actuelle. »  

« Cependant, sachez que ces cas s’ajoutent à de nombreux autres qui s’additionnent rapidement depuis quelques jours sur le territoire des Sources. La deuxième vague de la pandémie a maintenant atteint Saint-Camille et notre MRC. Il aurait été illusoire de croire que nous aurions pu être épargnés; d’autres milieux ruraux au Québec sont touchés. Nous pouvons dire que ce n’était qu’une question de temps que nous le soyons aussi. Maintenant, je nous demande collectivement de redoubler d’ardeur afin de combattre et éliminer le virus de notre territoire », demande le maire Philippe Pagé.

La MRC-RLS du Granit a de son côté ajouté cinq nouveaux cas à son bilan de la fin de semaine. Rappelons que le Centre de santé et de services sociaux du Granit avait pris la décision d’offrir un service de dépistage au cours de la fin de semaine en raison de la hausse du nombre de personnes infectées à la COVID-19.

Avec ce bilan, l’Estrie respecte les conditions en ce qui concerne le nombre de cas quotidiens pour rester au palier d’alerte modéré (orange).

En entrevue avec La Tribune, samedi après-midi, le directeur de la santé publique en Estrie, Alain Poirier, affirmait qu’il n’envisageait pas à l’heure actuelle le changement de palier (alerte maximale ou zone rouge).

Il précise même que le nombre de cas par jour n’est qu’un seul critère parmi tant d’autres pour justifier un changement de zone.

« Si nous regardons seulement les chiffres par jour des quatre dernières semaines en Estrie, nous devrions être dans le jaune. La décision de passer en zone orange a été influencée par la tendance générale qui allait vers le haut », a mentionné Alain Poirier.

Sinon, le CIUSSS de l’Estrie-CHUS indique qu’à partir du 20 octobre prochain, le point de service de dépistage COVID-19 de Lac-Mégantic déménagera au 3294, rue Victoria. À noter que les personnes qui souhaitent obtenir le service doivent prendre rendez-vous la veille en appelant au 1 855 244-1548 entre 8 h et 20 h du lundi au vendredi.