La Tribune
Tests rapides: un casse-tête pour les écoles

COVID-19

Tests rapides: un casse-tête pour les écoles

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
Le déploiement des tests rapides dans les écoles est un véritable casse-tête pour certains établissements : soit ils n’ont pas encore trouvé de volontaires parmi les membres de leur personnel pour administrer ces tests, soit des parents ont refusé de donner leur consentement.
Des tests rapides à l’école pour éviter le dépistage

COVID-19

Des tests rapides à l’école pour éviter le dépistage

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Le Soleil
Certains parents de différentes régions profiteraient du déploiement récent des tests rapides dans toutes les écoles préscolaires et primaires de la province pour envoyer leurs enfants symptomatiques à l’école dans l’espoir qu’ils s’y fassent dépister. Attention, avisent les autorités, ce moyen de prélèvement ne devrait être utilisé qu’en «dernier recours».
Un mois de plus pour convaincre, vraiment?

COVID-19

Un mois de plus pour convaincre, vraiment?

Élisabeth Fleury
Élisabeth Fleury
Le Soleil
Le gouvernement Legault fait le pari qu’en repoussant d’un mois la mise en application du décret sur la vaccination obligatoire des travailleurs de la santé, des milliers d’entre eux qui ne sont pas encore protégés contre la COVID-19 iront chercher leur première dose. Des expertes en psychologie consultées par Le Soleil estiment toutefois que cette nouvelle échéance ne suffira pas à convaincre la plupart des travailleurs réfractaires à la vaccination de relever la manche.