Les provinces ne devraient pas utiliser le vaccin AstraZeneca pour les aînés, recommandent des experts

COVID-19

Les provinces ne devraient pas utiliser le vaccin AstraZeneca pour les aînés, recommandent des experts

La Presse Canadienne
Article réservé aux abonnés
OTTAWA — Un comité fédéral d’experts affirme que les provinces ne devraient pas utiliser le vaccin contre la COVID-19 d’AstraZeneca pour les personnes âgées de 65 ans et plus, ouvrant la porte à la possibilité que les populations plus jeunes soient vaccinées beaucoup plus tôt que prévu.
Les mauvais plis des «chiens de pandémie»

COVID-19

Les mauvais plis des «chiens de pandémie»

Judith Desmeules
Judith Desmeules
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Plusieurs chiots ont trouvé un foyer pendant les derniers mois. On reconnaît les «chiens de pandémie» parce qu’ils sont collés à leur maître en permanence, les moments de séparation ont été rares en raison du télétravail.  
Près de 18 000 nouvelles doses de vaccin administrées au Québec

COVID-19

Près de 18 000 nouvelles doses de vaccin administrées au Québec

La Presse Canadienne
Article réservé aux abonnés
Le Québec a administré 17 859 nouvelles doses, pour un total de 418 399 doses jusqu'à maintenant. La province a administré des doses à un taux de 4,9 %. Aucun nouveau vaccin n'a été livré au Québec, pour un total de 537 825 doses livrées. La province a reçu suffisamment de vaccins pour administrer une dose unique à 6,3 % de sa population et a utilisé 77,8 % de son approvisionnement en vaccins.
Bilan COVID-19 en Estrie : Cinq régions épargnées

Actualités

Bilan COVID-19 en Estrie : Cinq régions épargnées

Viatka Sundborg
Viatka Sundborg
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Les régions du Réseau local de services (RLS) de Coaticook, Val Saint-François, des Sources, Haut-Saint-François et du Granit ne recensent aucun nouveau cas confirmé de covid-19 selon le bilan des 24 dernières heures sur le territoire estrien. On ne dénombre aucun nouveau décès n’est survenu dans l’ensemble de la région, laissant le nombre cumulatif à 302 depuis le début de la pandémie.
Début de la vaccination de masse : des questions et réponses  

COVID-19

Début de la vaccination de masse : des questions et réponses  

Jean-Benoît Legault
La Presse canadienne
Article réservé aux abonnés
La vaccination de masse contre la COVID-19 se met en branle ces jours-ci au Québec. Les personnes âgées de 85 ans et plus (80 ans et plus sur l'île de Montréal) sont les premières à être appelées, puis les autres groupes d'âge suivront au cours des prochaines semaines. Quels pourraient être les impacts de cette campagne sur notre vie de tous les jours? La Presse Canadienne a demandé des précisions à la docteure Caroline Quach-Thanh, du CHU Sainte-Justine.
Il y a un an, le premier cas de COVID-19 au Québec

COVID-19

Il y a un an, le premier cas de COVID-19 au Québec

Stéphanie Marin
La Presse Canadienne
Article réservé aux abonnés
Il est arrivé il y a un an sans tambour ni trompette, mais depuis, il a fait beaucoup de bruit: le 27 février 2020, un premier cas probable de coronavirus a été identifié au Québec. Il a été confirmé par les autorités le lendemain.
Les Montréalais de 80 ans et plus peuvent se faire vacciner

COVID-19

Les Montréalais de 80 ans et plus peuvent se faire vacciner

Jean-Louis Bordeleau
Initiative de journalisme local - Le Devoir
Article réservé aux abonnés
Les Montréalais de 80 ans et plus peuvent prendre rendez-vous pour se faire vacciner contre la COVID-19 dès maintenant. D'abord offert aux 85 ans et plus seulement, les autorités élargissent la fourchette d'âge, car les quinze centres de vaccinations de la métropole ont «encore de la capacité», explique Jean Nicolas Aubé, du CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal.
La COVID a fait basculer sa vie

Actualités

La COVID a fait basculer sa vie

Jean-François Guillet
Jean-François Guillet
La Voix de l'Est
Article réservé aux abonnés
Marcelle Télémaque n’est plus l’ombre de ce qu’elle était. Le coronavirus a mis sa vie sur pause en octobre dernier. Sa tête et son corps sont aux antipodes. Chaque jour est un combat pour garder le cap, pour maintenir vivant l’espoir que les séquelles post-COVID s’estomperont.
Le vaccin de Johnson & Johnson passé au crible avant sa probable autorisation aux États-Unis

COVID-19

Le vaccin de Johnson & Johnson passé au crible avant sa probable autorisation aux États-Unis

Lucie Aubourg
Agence France-Presse
Article réservé aux abonnés
WASHINGTON — Un comité d’experts américains était réuni vendredi pour rendre un avis consultatif sur l’autorisation en urgence du vaccin de Johnson & Johnson aux États-Unis, où il serait le troisième mis en circulation et dont plusieurs millions de doses sont prêtes à être distribuées à travers le pays dès la semaine prochaine.