Une expérience qui en dit long

CHRONIQUE / La semaine dernière, le professeur de philosophie et activiste écologique François Privé menait une expérience dont vous avez peut-être entendu parler. Le père de famille s’est présenté avec ses enfants et un ami dans un restaurant McDonald’s en tentant de commander un repas qui ne produirait aucun déchet.

Vite comme ça, on serait presque tenté de se dire que c’est simple comme bonjour en tant que défi, mais les apparences sont parfois trompeuses. Dans une vidéo qu’il a filmée lors de cette expérience, on peut tout d’abord entendre François qui s’adresse de façon très courtoise à une employée en lui expliquant sa situation particulière, puis elle lui réfère un supérieur à qui il s’adresse toujours de façon très amicale.

Lorsque François lui fait part de son intention d’acheter un repas qui ne produirait aucun déchet, il lui signifie aussitôt qu’il ne verrait aucun problème à ce qu’on lui serve la nourriture sur des « cabarets propres » – on le comprend d’insister sur ce point – au lieu de les placer dans plusieurs emballages et sur papier comme ça, je dois vous avouer que ça semble encore plus simple.

Or, comme l’explique plutôt gentiment l’employé, une telle requête ferait en sorte que la cadence de production de l’équipe de cuisiniers pourrait en être grandement affectée, et pour ma part, je présume qu’avec toute la ribambelle de normes de salubrité à respecter, même la plus simple des solutions doit souvent devenir très complexe.

François remercie ensuite l’employé de lui avoir accordé du temps, puis après lui avoir annoncé qu’il irait tenter son expérience dans un autre établissement, il l’invite à en faire part à son employeur, étant donné qu’il est fort possible que dans un proche avenir, de plus en plus de clients fassent des requêtes similaires.

Tout ça s’est plutôt bien terminé, car François et sa bande sont arrivés à relever leur défi en se rendant de l’autre côté de la rue, chez A & W.

Maintenant, qu’on se comprenne bien, si je vous raconte cette histoire, ce n’est nullement dans l’intention de pointer du doigt McDonald’s, tout en hurlant à qui veut bien m’entendre que cette multinationale est l’une des plus grandes pollueuses de la planète, mais tout simplement parce que cette histoire démontre à quel point nous sommes à bord d’un énorme bateau de croisière et que, même si nous sommes plusieurs à souhaiter qu’il change sa trajectoire, il y a tout un tas de facteurs à considérer avant que le capitaine ne puisse donner l’ordre de changer de cap. En d’autres mots, cette expérience de repas sans produire de déchets chez McDonald’s est en quelque sorte une démonstration, à l’échelle humaine, du grand défi auquel l’humanité fait face quant à la crise climatique.

Quand plusieurs scientifiques affirment que la meilleure stratégie afin de faire la guerre au CO2 serait de planter toujours plus d’arbres, la première chose qui nous vient généralement en tête, c’est un truc du genre « alors, faisons-le ». Et puis hop, on continue de lire son journal en buvant son café tout en se disant que « finalement, ce n’était pas si compliqué ». Mais si c’était vous qui deviez faire en sorte qu’on plante un nombre record d’arbres, probablement que le café passerait de travers. Où les planteriez-vous ? Comment trouveriez-vous la main-d’oeuvre pour planter tous ces arbres ? Et là, je m’arrête à deux questions, mais entre vous et moi, je trouve déjà ça très compliqué.

La bonne nouvelle dans tout ça, c’est qu’il n’est pas du tout impensable que, dans un proche avenir, des chaînes comme McDonald’s réduisent de façon significative leur empreinte. À titre d’exemple, voilà qu’en août dernier, McDonald’s menait une expérience pendant 10 jours à Berlin afin d’opérer un restaurant sans plastique.

Bien que la chaîne n’ait pas fourni d’échéancier, elle a fait savoir dans un communiqué qu’elle avait énormément appris de cette expérience en devant faire preuve de créativité et qu’elle avait la ferme intention d’appliquer progressivement ces solutions à ses autres établissements.

J’imagine qu’A & W ne doit pas trop stresser avec ça.