Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Richard Therrien
Le Soleil
Richard Therrien
«Je vais guérir, je vous le promets», a confié la chanteuse, dont l'exemple inspirant aidera sans aucun doute beaucoup de femmes.
«Je vais guérir, je vous le promets», a confié la chanteuse, dont l'exemple inspirant aidera sans aucun doute beaucoup de femmes.

TLMEP: pour que la violence arrête

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / «Je ne veux pas finir ma vie dans cet état-là, il n'en est pas question.» À 61 ans, Laurence Jalbert veut s'en sortir. C'est pour elle, ses enfants, ses petits-enfants et pour que la violence s'arrête qu'elle s'est ouverte sur ce qu'elle a dû subir durant des années.

C'est avec ce témoignage extrêmement touchant de Laurence Jalbert qu'a commencé Tout le monde en parle dimanche, et qui lui mérite l'étoile du match. En revoyant cette publicité du gouvernement, celle du facteur, qui l'a inspirée à contacter SOS violence conjugale, elle a éclaté en sanglots. «C'est exactement ça qui se passe», dit-elle, si vous doutiez de l'efficacité de cette pub contre la violence conjugale.

Lorsqu'elle vivait avec cette personne, qu'elle a quittée depuis, elle pleurait chaque jour de sa vie. Sans oublier le soir de déposer des cuillères dans le congélateur pour désenfler ses yeux le matin. Le délire de méchanceté de cet homme allait loin, au point de la réveiller au beau milieu de la nuit pour lui dire: «Eh que t'as fait du mal à ton père.» Celui-ci venait à peine de mourir.

Laurence Jalbert, qui ne se trouve pas courageuse, n'a jamais pu faire entrer quelqu'un d'autre dans sa vie, incapable de faire confiance à qui que ce soit. «Je vais guérir, je vous le promets», a confié la chanteuse, dont l'exemple inspirant aidera sans aucun doute beaucoup de femmes dans la même situation, et qu'on a vue rire de bon cœur par la suite.

À ce propos, Sam Breton a été particulièrement efficace dans le siège du fou du roi, en lançant plusieurs très bons gags et prenant Guy A. comme principale tête de Turc. L'humoriste de l'année aux derniers Olivier aura été le plus en confiance à ce poste depuis le départ de Dany Turcotte.

On ne peut que tomber sous le charme de Charlotte Cardin, dont l'album Phoenix a fait fureur à la minute qu'il a été lancé. «Ton album est une bombe», lui a dit Guy A. Lepage, et je seconde. «Perfectionniste ou lambineuse» d'avoir pris huit ans à le produire? Alors qu'elle attendait que l'inspiration lui tombe dessus auparavant, l'auteure-compositrice-interprète a adopté une nouvelle méthode pour stimuler l'inspiration. L'attente en aura valu la peine.

Ayant elle-même vécu une relation toxique avec un homme manipulateur, exposée dans Passive Aggressive, elle voit la naissance de cet album comme une expérience très libératrice. À défaut de partir en tournée, elle prépare depuis plusieurs mois le lancement virtuel de cet album, un spectacle qui s'annonce exceptionnel et que nous aurions tort de rater jeudi soir. Son interprétation de Anyone Who Loves Me en fin d'émission en donnait un avant-goût divin.

On ne peut que tomber sous le charme de Charlotte Cardin, dont l'album <em>Phoenix</em> a fait fureur à la minute qu'il a été lancé.

Il a beaucoup été question du budget fédéral avec Justin Trudeau, notamment de ce programme national de garderies, pour lequel le Québec recevra une compensation «pas mal sans conditions», affirme le premier ministre. «C'est pas le gouvernement fédéral qui va dire à Québec comment dépenser sur les garderies et les familles», jure-t-il.

Questionné sur la une du Journal de Montréal et du Journal de Québec le présentant en tenue indienne, décriée par plusieurs cette semaine, Justin Trudeau parle de «déception» et d'«erreur de jugement». Le premier ministre craint qu'on puisse «encourager l'intolérance, l'ignorance, la peur» en semant «la discorde et la division».

Questionné sur l'apparente inaction du Canada au sujet des deux otages en Chine, M. Trudeau affirme que le gouvernement est en contacts constants avec les autorités chinoises et les alliés du Canada à travers le monde. «C'est en train de leur faire mal dans leur désir d'avoir de bonnes relations avec tout le monde», dit-il de la Chine.

Jessica Barker, Vincent Bolduc et Guillaume Lemay-Thivierge ont beau se connaître depuis longtemps – leur complicité est belle à voir –, ils ont trois visions très différentes de la parentalité, qu'ils exposent dans leur balado Bain libre. Guillaume a raconté son enfance avec des parents hippies, avec lesquels il prenait sa douche et qu'ils devaient surveiller quand il recevait des amis à la maison. Il a raconté le dernier souffle de sa mère, qu'il a partagé avec ses deux amis, et n'ose imaginer la douleur de ceux qui n'ont pu être au chevet de leurs parents en fin de vie durant la pandémie.

Élu chef du Parti conservateur du Québec avec près de 96% des voies, Éric Duhaime affirme qu'il se fera vacciner, même s'il s'oppose farouchement au passeport vaccinal, auquel réfléchit actuellement le ministre Christian Dubé. «Vivre dans un Québec où il y a de la ségrégation et qu'on a deux classes de citoyen, je suis contre ça», dit l'ancien animateur de radio.

Guy A. Lepage lui a ramené certaines de ses déclarations passées, comme d'avoir encouragé Dan Marino, le propriétaire du Méga Fitness Gym à Québec. «On va laisser l'enquête jouer son rôle», dit-il aujourd'hui, rappelant l'importance de faire de l'exercice physique. La parité hommes-femmes dans son parti? Très peu pour lui, c'est «de la parure», dit-il, évoquant choisir les personnes les plus compétentes.

Le vétérinaire des Poilus, Sébastien Kfoury, rappelle que l'adoption d'un animal n'est pas un simple achat et qu'il vient avec des responsabilités. «J'ai peur que certaines personnes n'aient pas pris ces décisions de façon réfléchie», dit-il au sujet de la course aux animaux de compagnie depuis le début de la pandémie. À propos de la surenchère et des animaux provenant de l'étranger, il rappelle qu'«on ne devrait jamais adopter un animal si on ne peut pas voir l'endroit où il est né».

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.