Permis de virgule

CHRONIQUE / Nous avons vu la semaine dernière que, bien qu’il soit proscrit de placer une virgule devant un «et» dans une énumération, il peut arriver qu’un segment de phrase, baptisé «relative explicative», puisse se glisser à l’intérieur de cette même énumération. Comme les relatives explicatives se placent entre virgules, on peut avoir l’impression qu’il y a faute, mais il n’en est rien.

«Au bal, j’ai rencontré Jeanne, Claude et Suzanne.»

«Au bal, j’ai rencontré Jeanne, Claude, qui n’était pas accompagné, et Suzanne.»

 

Mais hormis ce cas, les virgules devant la conjonction «et» ne sont pas exceptionnelles ni diaboliques. La Banque de dépannage linguistique et «L’art de ponctuer» donnent plusieurs situations où cette virgule devient justifiée. Par exemple, lorsque l’on souhaite insister sur le dernier élément.

 

«Marlène a surpris tout le monde: ses parents, ses amis, ses collègues, et elle-même.»

 

Mais il y a des cas où cette virgule se révèle véritablement nécessaire, sinon il y aurait risque de confusion.

 

«J’y ai vu les fiancés de mes deux sœurs, et d’anciennes collègues.»

 

Dans la phrase ci-dessus, la virgule devant le «et» permet de comprendre qu’«anciennes collègues» est le complément d’objet direct d’«ai vu» («j’ai vu d’anciennes collègues») et non le complément du nom «fiancés» (ce ne sont pas «les fiancés d’anciennes collègues»).

Il arrive que la conjonction «et» unisse deux phrases (ce qu’on appelle en grammaire des propositions). La virgule peut être pertinente, surtout lorsque ces deux propositions n’ont pas le même sujet et que l’on souhaite «faire sentir la présence de deux actes de parole distincts», explique «L’art de ponctuer». Encore là, il y a souvent une notion d’insistance ou de renforcement associée à cette virgule, mais parfois aussi d’opposition.

 

«Gilles a quitté Lise, et la mère de Lise est aux oiseaux!»

«Un pas de plus, et c’en était fait de lui!»

«Ouvrez l’œil, et le bon.»

«Il est le pire, et de loin.»

«Jules s’est finalement décidé, et il compte bien rattraper le temps perdu [renforcement].»

«Tu veux que je perde du poids, et tu me dis ça en mangeant du gâteau [opposition]!»

 

Autre cas : la proximité d’un autre «et».

 

«Elle est venue hier et aujourd’hui, et elle devrait revenir demain.»

 

Il reste une situation où la BDL et «L’art de ponctuer» ne sont pas d’accord: lorsque deux «et» sont utilisés pour créer un effet stylistique. La BDL estime que la virgule est facultative quand il y a deux éléments, «L’art de ponctuer» dit qu’on n’en met pas. Tous deux s’entendent toutefois sur le fait qu’il faut recourir aux virgules à partir de trois éléments (sauf devant le premier).

 

«Elle viendra et cette semaine et la semaine prochaine.»

«Elle viendra et cette semaine, et la semaine prochaine [acceptable selon la BDL].»

«Elle viendra et cette semaine, et la semaine prochaine, et la semaine suivante.»

 

Il y a plusieurs autres cas, mais je ne vous les énumérerai pas tous ici. Je vous conseille d’aller jeter un coup d’œil aux deux sources citées dans cette chronique si vous souhaitez en savoir davantage. J’ajouterai simplement que ces règles sont également valables pour les deux autres principales conjonctions de coordination, «ou» et «ni».

 

PERLES DE LA SEMAINE

Ces mots de professeurs viennent manifestement d’un autre pays et d’un autre temps. Pas sûr que les parents d’aujourd’hui accepteraient qu’on parle ainsi de leur progéniture…

 

«Se fixe des objectifs peu ambitieux et d’ailleurs ne les atteint pas.»

«Carrière conseillée : vitrier… à voir comment il se passionne pour les fenêtres durant les cours.»

«Elle semble sans cesse épuisée par les efforts qu’elle ne fait pourtant pas.»

«Ne supporte les devoirs que quand il n’y en a pas.»

«Se plaint de nombreuses allergies, mais est sans doute simplement allergique aux études.»

 

Source: «Le sottisier du collège», Philippe Mignaval, éditions Points, 2006.

 

Questions ou commentaires? Steve.bergeron@latribune.qc.ca