A-t-on vraiment besoin d’un 6e pont entre Ottawa et Gatineau ?

Le 6e pont

CHRONIQUE / A-t-on vraiment besoin d’un 6e pont entre Ottawa et Gatineau ?

J’ignore si cette question deviendra l’enjeu majeur de l’élection fédérale dans la région. Chose certaine, on entendra beaucoup parler d’un éventuel 6e lien.

Les libéraux de l’Outaouais, Steven MacKinnon en tête, ont déjà fait leur lit en faveur d’un 6e pont. Mais il ne se trouvera pas grand monde pour les contredire dans le camp adverse. Les conservateurs aussi sont pour un nouveau pont. Les troupes d’Andrew Scheer prétendent même qu’ils ont été les premiers à y penser. Un pont sur l’île Kettle, répètent-ils ces jours-ci, est une idée de l’ancien ministre conservateur John Baird récupérée opportunément par les libéraux…

L’un de leurs candidats a même poussé la surenchère. Candidat conservateur dans Hull-Aylmer, Mike Duggan propose non pas 6, mais 8 ponts entre les deux rives de l’Outaouais ! Un engagement, concède-t-il, qui n’a pas été entériné par la direction du parti. Pas sûr qu’il ira loin avec cette idée.

J’ignore à quelle enseigne logeront les néo-démocrates et les verts sur cette épineuse question. Mais la prémisse voulant que la région d’Ottawa-Gatineau a désespérément besoin d’un nouveau pont a le vent dans les voiles. Même Service et Approvisionnement Canada, l’organisme qui gère les 5 ponts interprovinciaux de la capitale, y va d’un constat accablant. Ses études démontrent qu’année après année, ponts et approches sont saturés aux heures de pointe. Avec le vieux pont Alexandra qui sera détruit d’ici 10 ans, le fédéral craint que la congestion routière atteigne des sommets.

Un aspect à considérer dans ce débat, c’est que le projet d’un sixième pont pourrait se faire au détriment de l’« autre » grand projet de transport à Gatineau : le train léger dans l’ouest.

Steven MacKinnon a beau dire qu’il est possible de faire l’un et l’autre, la réalité n’est pas si simple. Les coffres du fédéral ne sont pas inépuisables. Un jour, Ottawa devra choisir. Et décider ce qu’il réalise en premier. Un 6e pont ou un train léger dans l’ouest de Gatineau ?

Pour l’instant, il n’y a pas de consensus envers l’un ou l’autre projet. M. MacKinnon a clairement fait son lit en faveur d’un pont sur l’île Kettle. Les maires de Gatineau et d’Ottawa, Maxime Pedneaud-Jobin et Jim Watson, ne jurent que par le train léger et le transport en commun.

Sans oublier que les libéraux fédéraux sont eux-mêmes divisés sur la question d’un 6e pont. Dans Ottawa-Vanier, Mona Fortier rechigne à l’idée d’un pont sur l’île Kettle. Et dans Hull-Aylmer, on sent que Greg Fergus penche plus vers le train léger dans l’ouest.

La beauté de l’affaire, c’est que les libéraux pourront jouer sur les deux tableaux durant l’élection. Ils attendent en effet la mise à jour des études de 2012 sur le 6e pont avant d’aller plus avant dans ce dossier. Et ils attendent que la Ville de Gatineau leur dépose un projet « détaillé » du train léger dans l’ouest avant de se commettre financièrement sur ce projet.

En « attendant », les candidats libéraux pourront donc faire campagne sur le 6e pont ET sur le train léger dans l’ouest, sans déplaire à personne ou s’entredéchirer entre eux.

C’est-y pas beau, la politique ?