La Tribune
Mylène Moisan
Le Soleil
Mylène Moisan
«On ne protège pas les victimes, on croise les doigts»
«On ne protège pas les victimes, on croise les doigts»

«On ne protège pas les victimes, on croise les doigts»

CHRONIQUE / Marie*, une fille de bonne famille, éduquée, en couple depuis une dizaine d’années, un boulot qu’elle aime. «J’avais une vie tout ce qu’il y a de plus normale, les choses se passaient comme elles devaient se passer.»