La Tribune
Mylène Moisan
Le Soleil
Mylène Moisan
après deux ans d’interminables démarches, Marie-Chantal Croft a l’impression que l’immigration est une loterie et qu’elle a tiré le mauvais numéro.
après deux ans d’interminables démarches, Marie-Chantal Croft a l’impression que l’immigration est une loterie et qu’elle a tiré le mauvais numéro.

Les mois passent, rien ne bouge

CHRONIQUE / Si les choses s’étaient passées comme elles devaient se passer, il y a longtemps que Marie-Chantal Croft et son mari seraient ensemble à Québec. Mais, après deux ans d’interminables démarches, elle a l’impression que l’immigration est une loterie et qu’elle a tiré le mauvais numéro.