La Tribune
Mylène Moisan
Le Soleil
Mylène Moisan
La mort avait déjà frappé il y a 32 ans, le 2 août 1989 à l’intersection de l’Autoroute Dufferin-Montmorency et de la rue de la Station (rebaptisée François-de-Laval).
La mort avait déjà frappé il y a 32 ans, le 2 août 1989 à l’intersection de l’Autoroute Dufferin-Montmorency et de la rue de la Station (rebaptisée François-de-Laval).

Famille décimée: les feux devaient être temporaires

CHRONIQUE / Journal Le Soleil, 21 septembre 1983, page B7. «L’installation de feux ne doit être considérée que comme une solution temporaire, vu son incompatibilité avec le caractère «autoroutier» de la 440.»