Mickaël Bergeron
La Tribune
Mickaël Bergeron
Que les voitures soient à essence, électriques ou volantes, si on ne brise pas la dépendance à la voiture, on aura toujours des problèmes de circulation.
Que les voitures soient à essence, électriques ou volantes, si on ne brise pas la dépendance à la voiture, on aura toujours des problèmes de circulation.

Un ciel rempli de voitures volantes

Ce sont des choses qu’on ne voit jamais dans les publicités d’automobiles : du trafic, d’énormes stationnements laids, la facture du garage. La réalité est moins enivrante que faire croire qu’on roule toujours sur des routes vides.