La Tribune
Luc Larochelle
La Tribune
Luc Larochelle
Bien que décontractée lors de son passage à l’émission Tout le monde en parle, la ministre Marguerite Blais est tombée dans le piège de l’émotivité à trop vouloir en dire et en faire à la suite du décès de la mère de l’ex-politicien Gilles Duceppe.
Bien que décontractée lors de son passage à l’émission Tout le monde en parle, la ministre Marguerite Blais est tombée dans le piège de l’émotivité à trop vouloir en dire et en faire à la suite du décès de la mère de l’ex-politicien Gilles Duceppe.

Le parapluie de Marguerite Poppins

CHRONIQUE / La ministre Marguerite Blais dégage la bonté. Depuis le temps qu’elle porte la cause des aînés avec des convictions l’ayant poussée au front de la politique deux fois plutôt qu’une, ne doutons point de sa sincérité. Mais gare aux pièges de l’émotivité, Madame.