Originale dans ce qu'elle est et dans ce qu'elle fait, la Sherbrookoise Anne Caroline Coutu a été invitée comme participante au Banquier des animaux qui sera diffusée le 29 janvier à TVA. Cette photo nous la montre dans le cadre de son travail avec ses petits animaux, qui procurent à Mme Cécile Letendre des moments heureux, partagés avec sa fille Hélène vivant en France.

La fée des aînés au Banquier

CHRONIQUE / Anne Caroline Coutu ne passe pas inaperçue avec son pousse-pousse adapté pour le transport de ses petits animaux, dans lequel le métissage est assez renversant. Un chat se prend pour le jumeau d'un chien avant de se mettre à lécher les oreilles d'un lapin. À défaut d'avoir droit à une promenade en carrosse, le plus gros pitou a l'honneur d'avoir le haut-parleur accroché sur le dos. À chacun son utilité!
Le groupe n'a pas encore parcouru cinq mètres à l'entrée du CHLSD de Magog qu'il doit s'arrêter. La maîtresse est flattée de compliments, ses bêtes ont droit à des caresses, car leur présence est de plus en plus familière pour le personnel et les visiteurs réguliers de l'établissement. Ce cercle d'admirateurs est susceptible de s'agrandir pour la peine puisque la Sherbrookoise et sa gang de poilus seront les vedettes de l'émission thématique du Banquier des animaux, le 29 janvier, à TVA.
Ils ont rendez-vous cet après-midi-là avec Cécile Letendre, une cliente régulière. La dame de 86 ans perd le fil des conversations, mais la connexion se fait instantanément lorsqu'elle voit ses visiteurs à quatre pattes entrer dans sa chambre au son d'une musique d'accompagnement. Chaque fois, ses yeux s'illuminent.
Mercredi, elle a tendu les bras pour prendre un chien avant de se retrouver avec deux lapins sur les genoux, qu'elle n'a cessé de cajoler comme des pierres précieuses.
« Ils sont beaux... »
La joie ne se mesurait pas en mots. Elle se dispersait dans un fleuve d'émotions.
Puis, grâce à la technologie, le visage de la fille de Mme Letendre, Hélène, qui vit à Toulouse en France, est apparu.
« Bonjour maman, t'as l'air heureuse? Ça me fait du bien de te voir comme ça... »
Des yeux se sont ainsi parlé de chaque côté de l'Atlantique. Calmes et complices, les animaux n'ont pas causé d'interférence pour briser ces moments privilégiés.
« La distance nous culpabilise toujours un peu. Avec ses petits animaux, Anne Caroline nous entraîne avec elle dans un autre monde. C'est merveilleux ce qu'elle fait. Cette fille-là est une fée qui répand le bonheur. Il faudrait plus de gens comme elle, avec de l'imagination, pour soigner les carences affectives énormes de nos aînés », commente en entrevue Hélène Letendre.
La zoothérapie n'est évidemment pas une découverte de la dernière semaine. Ses vertus sont scientifiquement démontrées. Faute de ressources professionnelles et financières, c'est souvent par contre une médecine douce orientée vers les groupes.
Sans formation de thérapeute, Anne Marie Coutu se garde bien de prétendre qu'elle soigne. Son entreprise Toutous Poilus s'affiche comme un service de zooanimation et d'accompagnement.
« Ma passion est arrivée avec la maladie de mon père atteint d'Alzheimer. C'est pour l'égayer, lui, pour le réconforter, que j'ai d'abord apporté mes petits animaux lors des visites. Puis, j'ai commencé à recevoir des demandes d'autres personnes. J'éprouve un tel bonheur à vivre ces moments que j'ai quitté mon emploi, il y a deux ans, pour en faire mon travail régulier », décrit l'animatrice.
Ce sont les familles et non les établissements qui, dans la plupart des cas, défrayent la facture d'une centaine de dollars pour ses visites.
« C'est un ordre de grandeur pour un déplacement pour une seule personne. Il y a un rabais si je visite plus d'un client dans le même établissement ».
Mme Coutu a soumis sa candidature pour l'émission thématique du Banquier des animaux à la suggestion de son conjoint Dany Lemaire.
« L'équipe du Banquier disait être à la recherche de personnes originales et je trouvais que ça collait à ma femme, qui est originale et exceptionnelle. Nous avons travaillé ensemble à préparer la vidéo de sa candidature et dans ma tête, il était clair dès le départ qu'elle avait des chances d'être choisie ».
Anne Caroline Coutu s'est présentée dans les studios de TVA l'été dernier avec ses 17 petits animaux, incluant ses quatre poules qui, pour des questions d'hygiène, reçoivent bain et shampooing puis sont passées au séchoir à cheveux chaque fois qu'elles sortent en grand. Elles portent des couches faites sur mesure et il leur arrive de pondre en public!
C'est beaucoup de travail de préparation et d'entretien. Les frais de vétérinaire se calculent en milliers de dollars et la seule facture d'assurances pour trimbaler cette marmaille en public est de 1500 $ par année.
« Je me suis inscrite au Banquier des animaux en leur exprimant mon souhait de consolider mon entreprise, pour éviter d'avoir un jour à me demander si je dois mettre mes animaux à la ration pour rester viable. Pour rendre des personnes âgées heureuses, mes animaux doivent être heureux et en bonne santé ».
L'enregistrement de l'émission a duré neuf heures.
« J'étais pas mal plus préoccupée par mes cocos que concentrée sur le contenu des valises », glisse Mme Coutu.
Le couple est tenu au secret jusqu'au soir de l'émission sur l'offre finale acceptée.
« Vous allez vite comprendre que mon chum a un côté gambler », se limite à dire l'invitée.
Les valises sont tenues par des artistes accompagnés de leur animal domestique, dont André Robitaille, Alex Perron, Joey Scarpellino, Les Denis Drolet, Patricia Paquin, Louis-François Marcotte, Anaïs Favron, Jean-Thomas Jobin.
« Toutous Poilus, c'était un p'tit rêve, une p'tite folie. Cette belle aventure m'amène à avoir de plus grands rêves pour faire encore plus de bien autour de moi... », partage Anne Caroline Coutu.
Avec la vitrine qu'offre le Banquier, il ne faudra pas s'étonner de voir apparaître des cartes-cadeaux de Toutous-Poilus. Je serais parmi les premiers à en acheter.