La majorité des gens semblent apprécier la nouvelle stratégie de communication de la Sûreté du Québec.

Les zinzins et les morons

CHRONIQUE / «Check le moron qui se prend pour Gilles Villeneuve !».

Cette phrase est une réplique que la Sûreté du Québec (SQ) a récemment publiée sur sa page Facebook. Lorsqu’un internaute a écrit « Check le zinzin sur le radar » en parlant d’un policier, la SQ y est allée du tac au tac en lui répliquant: « check le moron qui se prend pour Gilles Villeneuve !».

Et quin toé !

J’aime ça. J’aime cette nouvelle façon de faire de la SQ.

Autre exemple: après des dizaines, voire des centaines de commentaires du genre: « la SQ collecte nos taxes en contraventions » ou « les contraventions de la SQ sont une autre taxe cachée », le gestionnaire de communauté de la SQ y est allé de cette réplique:

« Coud’onc, c’est une vraie fixation ! La SQ ne collectionne pas des taxes. Elle collectionne les mauvais conducteurs ! »

J’adore. Ou comme on cliquerait sur la toile: « j’aime ».

Les opinons sur la page Facebook de la SQ sont cependant partagées. La majorité des gens semblent apprécier ce nouveau « mode tac au tac » de la police provinciale. D’autres, moins. Comme cet internaute qui a écrit:

« Je crois que la SQ s’abaisse au niveau des trolls et de tous ceux qui empoisonnent les échanges sur FB. La police est une institution publique et elle doit rester au-dessus de la mêlée. Devant les insultes, elle doit rester stoïque. »

Mais pourquoi devrait-elle rester stoïque devant l’imbécilité de certaines personnes ? Pourquoi devrait-elle rester silencieuse lorsque des gens tentent de ridiculiser son travail essentiel et indispensable à notre société ?

À LIRE AUSSI: La SQ attire l’attention avec ses commentaires sarcastiques en ligne

Les agents de la SQ font de la prévention. Ils préviennent des morts inutiles. Ils assurent la sécurité du public et des usagers du réseau routier. Ils sauvent des vies.

Et si des gens veulent ridiculiser ou minimiser cette lourde responsabilité qu’ont ses agents, la SQ a le droit, selon moi, de leur répondre sur le même ton.

En fait, la SQ ne s’abaisse pas au niveau des trolls, comme l’ont écrit certains internautes. Elle ne fait que leur répondre dans un langage qu’ils comprendront.

Question qu’ils comprennent clairement qui sont les vrais « zinzins ».

+

Laudi Saab est copropriétaire de Louis’ pizza. En 50 ans, elle estime avoir servi plus d’un million de clients.

50 ANS ET PLUS D’UN MILLION DE PIZZAS

Changement de sujet…

C’était la fête hier chez Louis’ Pizza. Laudi Saab, 63 ans, la copropriétaire avec son mari Moe de cette populaire pizzeria du secteur Vanier célébrait ses 50 années de carrière.

Cinquante ans de pizzas, de service, d’accueil, de sourires, mais aussi de dur labeur. Et si c’était à refaire, cette mère de trois filles et quatre petits-enfants ne changerait absolument rien.

Lorsque j’ai interviewé Laudi il y a deux ans, elle m’avait raconté qu’elle ne prévoyait pas prendre sa retraite de sitôt. Elle n’a pas changé d’idée depuis.

« Je calcule que j’ai servi dans ma vie plus d’un million de personnes, m’avait-elle raconté. J’aime venir travailler et rencontrer tous ces gens, et ce n’est pas demain matin que je me retirerai. Ce restaurant, c’est ma famille. C’est ma vie. »

Bon 50e anniversaire Laudi. En vous souhaitant 50 autres années à offrir « la meilleure pizza au monde ».

(Chaque fois que j’entre dans ce resto, Laudi me demande d’écrire que Louis’ prépare « la meilleure pizza au monde ». Et vous savez quoi ? Elle a raison.)