Richard Therrien
Le Soleil
Richard Therrien
À l'antenne, Dave Morissette et Gino Chouinard ont fait de leur mieux mais tout ça baignait dans le malaise.
À l'antenne, Dave Morissette et Gino Chouinard ont fait de leur mieux mais tout ça baignait dans le malaise.

L'équipe de Salut bonjour encaisse le choc

CHRONIQUE / Gino Chouinard avait la mine basse en prenant les ondes, lundi matin à Salut bonjour. C'est l'équivalent d'un tremblement de terre qui venait d'ébranler son équipe à TVA. Vendredi dernier, le chroniqueur sportif Daniel Melançon, qui ne jouait pas un petit rôle dans l'émission, apprenait en sortant des ondes qu'il était viré de l'émission, après avoir passé une quinzaine d'années à fréquenter ce plateau, dont 11 aux nouvelles sportives.

«On aurait vraiment souhaité que cette rupture-là se fasse de façon différente», a reconnu un Gino Chouinard visiblement secoué, avant de saluer son collègue et de le remercier «pour toutes ces belles années».

Joint par Le Soleil, Daniel Melançon n'a pas souhaité commenter la décision de TVA, qu'il a toujours du mal à comprendre et à encaisser. Impossible de nier qu'il est encore sous le choc et qu'il veut prendre le temps de faire son deuil.

Rien ne lui a été offert, mais il a déjà tourné plusieurs émissions de Golf mag, qui devrait reprendre au printemps à TVA Sports, en plus de poursuivre ses capsules sur le site web du Guide de l'auto.

«La bonne nouvelle, c'est que je vais être à la maison pour célébrer le premier anniversaire de mon gars demain», a conclu Daniel Melançon, qui reçoit des messages d'encouragement par centaines depuis vendredi.

Courants à la radio, les renvois aussi subits sont plutôt rares en télévision. L'équipe de Salut bonjour a l'habitude de souligner de façon particulière le départ d'un de ses membres, ce qui a été impossible dans le cas de Daniel Melançon, qui n'a pu faire ses adieux.

L'équipe de <em>Salut bonjour</em> a perdu Daniel Melançon vendredi dernier sans pouvoir souligner son départ.

On sentait une certaine tension en studio lundi matin. Il a fallu attendre 8h12, donc plus de deux heures, pour voir le premier bloc de sports avec Charles-Antoine Sinotte, qui prend la relève de Daniel Melançon même s'il a moins d'années d'ancienneté.

Entre-temps, on avait demandé à Dave Morissette de défendre le virage de TVA Sports, qui a éliminé ses bulletins sportifs, en plus d'abolir 17 postes, opération à l'origine de ce jeu de chaises. À l'antenne, les deux animateurs ont fait de leur mieux, mais tout ça baignait dans le malaise.

TVA affirme que Daniel Melançon est toujours à son emploi et parle d'«un choix éditorial» pour justifier sa décision de le remplacer à Salut bonjour. «Toutes les règles de la convention [collective] ont été respectées et des options possibles lui ont été présentées. Le syndicat a été d’ailleurs informé de cette démarche», confirme Véronique Mercier, vice-présidente aux communications du Groupe TVA.

Par ailleurs, la direction de RDS a fait savoir qu'elle n'a pas l'intention de mettre fin à ses bulletins de nouvelles sportives.

Une scène de la version américaine de <em>Love Island</em> à CTV.

UNE VERSION QUÉBÉCOISE DE LOVE ISLAND EN CHANTIER

Des célibataires aux corps de rêve devront cohabiter dans une luxueuse villa de l'île Grande Canarie, avec tous les revirements de situation que cela implique. Vous les regardez se séduire, se trahir, se quereller, et vous choisissez qui vous gardez sur l'île. Voilà en gros le concept de Love Island, l'une des téléréalités les plus en vogue sur la planète à l'heure actuelle.

Alors que Noovo mettra en ondes une adaptation de Big Brother célébrités cet hiver, voici que Québecor Contenu annonce avoir acquis les droits de Love Island. Après l'échec de XOXO, qui avait été conçue ici, mais n'a pas charmé grand monde à TVA, on a décidé de jouer de prudence en reprenant un concept éprouvé.

La production peut certainement miser sur la diversité culturelle et même sexuelle à la limite, mais pour la diversité corporelle, on repassera. Tout ce concept repose sur la perfection des corps des candidats, qui se choisissent d'abord et avant tout pour leur attirance physique. Les couples se forment dans le but de conquérir le public, d'éviter d'être évincés aux cérémonies d'élimination et ultimement, de rester jusqu'à la fin de l'aventure.

Confié ici à Productions Déferlantes, en collaboration avec Québecor Contenu, le format britannique a déjà été adapté dans 18 pays. Au Canada, CTV en relaie la version américaine depuis deux saisons. Puisque la série est tournée très peu de temps avant sa diffusion, le public peut en changer la destinée à partir d'une application mobile. On ignore encore à quelle plateforme de diffusion est destinée la version québécoise, ni quand elle sera tournée, alors qu'on traverse la deuxième vague de la pandémie.

Depuis le retour couronné de succès d'Occupation double sur V, devenue Noovo, TVA se cherche «le» format de rencontres amoureuses qui saura captiver le public québécois. Voyons voir si Love Island, qu'on traduira peut-être par «L'île de l'amour», y parviendra.

GUY A. DEVANT LA CONCURRENCE

Tout le monde en parle a battu la concurrence dimanche soir en ralliant 1 057 000 fidèles sur ICI Télé.

Un score que les deux nouveautés de TVA n'ont pu égaler. D'abord, En studio, avec Marc Dupré, a été vue par 800 000 curieux. Puis, Bijoux de famille, avec Charles Lafortune, en a attiré 816 000.

Alors qu'Occupation double chez nous a rallié 654 000 accros sur Noovo, OD extra, qui suivait, en a retenu 477 000.

En direct de l'univers, qui recevait samedi David Saint-Jacques, a retenu l'attention de 1 016 000 téléspectateurs sur ICI Télé. Un très beau moment que cette reprise d'une chanson de Leonard Cohen, Dance Me to the End of Love, par l'épouse de l'astronaute, Véronique Morin.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.