Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Simon Roberge - Gamer
La Tribune
Simon Roberge - Gamer
De très nombreux propriétaires de la console hybride de Nintendo ont eu des problèmes avec ce qu’on appelle le <em>Joy-Con drift</em>.
De très nombreux propriétaires de la console hybride de Nintendo ont eu des problèmes avec ce qu’on appelle le <em>Joy-Con drift</em>.

Joy-Con drift, une lourde tendance

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Combien de manettes de Nintendo 64 avez-vous brisées en jouant à Mario Party? Probablement quelques-unes. C’est que ce jeu incorporait plusieurs séquences qui demandaient aux joueurs de tourner le joystick le plus rapidement possible. Comme de raison, les manettes brisaient très rapidement et il n’y avait pas 36 solutions pour continuer à jouer. À l’époque, on se demandait même si ça ne faisait pas partie de la stratégie de Nintendo pour vendre des tonnes de manettes. On n’était peut-être pas loin de la vérité.

Tout ça se passait à la fin des années 1990, mais Nintendo semble avoir perpétré cette stratégie avec la Switch. De très nombreux propriétaires de la console hybride ont eu des problèmes avec ce qu’on appelle le Joy-Con drift. Tout d’un coup, ton personnage se met à bouger tout seul et il devient impossible de jouer ou même de naviguer dans les menus de la console. Pas trop le choix d’acheter une nouvelle manette à 60 $ ou l’envoyer à Nintendo pendant plusieurs semaines pour la faire réparer. En terme de choix, on a déjà vu mieux...

Et quand on dit de très nombreux propriétaires, c’est peut-être même un peu faible. En fait, ils sont déjà 14 000 propriétaires de Switch au Québec à avoir rejoint le recours collectif intenté par la firme Lambert Avocat contre Nintendo. Un petit coup de fil pour avoir un peu plus de détail et on apprend qu’en moyenne au Québec, ce n’est qu’un ou deux pour cent des consommateurs floués qui s’inscrivent à un recours collectif. 14 000 personnes, c’est donc immense. Ça donne une idée de l’ampleur du problème.

Et ce n’est pas qu’au Québec parce que des recours similaires ont lieu en ce moment aux États-Unis et un peu partout en Europe. Sur le Vieux Continent, le Bureau européen des unions de consommateurs aurait reçu plus de 25 000 plaintes et demande la tenue d’une enquête.

Le problème est donc global. Déjà qu’une Switch coûte des centaines de dollars, imaginez si vous devez constamment réinvestir dans des manettes. Si votre enfant de 5 ans renverse sa slush sur votre console, je ne dis pas, mais quand le problème survient de nulle part, c’est très frustrant. Je considère qu’une durée de vie raisonnable pour une manette est de grosso modo cinq ans, soit la durée de vie approximative d’une génération de console. Dans la plupart des cas, on parle ici souvent d’un problème qui survient seulement quelques mois après l’achat. Pendant ce temps, mes vieilles manettes de Super Nintendo fonctionnent encore...

Et ce n’est même pas que Nintendo n’est pas au courant du Joy-Con drift puisque depuis que la parution en juillet 2019 d’un article sur le site web Kotaku, la compagnie japonaise répare gratuitement ses manettes. Sauf que, selon toute vraisemblance, le problème à la base n’est pas réglé et il persiste avec les nouveaux modèles. Un pansement sur une plaie ouverte.

Nintendo est visé par tous ces recours et devra répondre. Mais les autres compagnies ont pris des notes et ont probablement vu les chiffres de vente des Joy-Con. Déjà plusieurs propriétaires de PlayStation 5 se sont plaint d’un Dualsense drift et un recours collectif a été intenté aux États-Unis. Personnellement, c’est ma manette de Xbox One qui a ce problème. Pourquoi vendre une manette quand on peut en vendre deux, trois ou même quatre? Donc vivement ces recours collectifs qui mettront fin, on l’espère, à une lourde tendance dans l’industrie des jeux vidéo.

Voici le lien pour s’inscrire au recours collectif si vous avez acheté une Switch depuis le 1er août 2017 : https://lambertavocatinc.com/recours-collectif-nintendo/