Jean-Simon Gagné

Autrement dit 

Le pourcentage

86 %

Proportion des gens qui admettent que la vue d’une photo montrant des étalages vides, dans un supermarché, leur donne envie d’acheter plus de choses, en plus grande quantité. Un tiers des participants à une recherche des universités d’Édimbourg et de Southampton vont plus loin. Ils avouent qu’ils s’intéresseront davantage un texte s’il est accompagné d’une photo montrant des étalages vides. Avouez que c’est un peu masochiste... 

Source : University of Southampton

Le nouveau mot

Pochvid-20

Inventé au Burkina-Faso, en Afrique, le nouveau mot décrit la pauvreté catastrophique causée par le confinement, dans les pays pauvres. Pour les lecteurs qui ne seraient pas bien réveillés, précisons que «Pochvid» constitue l’abréviation de «poches vides». À Ouagadougou, la capitale du Burkina, 40 % de la population vit déjà en dessous du seuil de pauvreté. Sans épargne ni allocation gouvernementale, comment survivre? 

Source : Wakat Séra, cité par Courrier international

La comparaison

Distance moyenne parcourue par un citoyen de Seattle

Le 28 février 2020, avant le confinement obligatoire : 6,1 kilomètres

Le 27 mars : 18,6 mètres

Source : www.cuebiq.com, cité par The New York Times

Le mot dit

«Le virus ne peut pas survivre dans le corps du Christ.»

Le président de la Tanzanie, John Magufuli, expliquant pourquoi les églises et les mosquées du pays vont demeurer ouvertes. Selon lui, la maladie est l’œuvre du diable...

Source : beninwebtv.com

Le chiffre

145 000

Nombre de citoyens français qui se sont portés volontaires pour aider les entreprises agricoles, à la suite d’un appel lancé par le ministère de l’Agriculture. Comme au Québec, il s’agit de remplacer des milliers de travailleurs étrangers, immobilisés par l’épidémie de coronavirus. Pour faciliter les embauches, le gouvernement permet de cumuler les indemnités de chômage et le salaire, sans pénalité. Malgré tout, certains agriculteurs s’inquiètent. Est-ce que la nouvelle main-d’œuvre sera assez endurante? Par exemple, est-ce que l’intello aux mains blanches survivra longtemps dans un champ, sous un soleil de plomb? À voir...

Source : Le Monde

Sous les projecteurs

Mon amour de bunker

Pour survivre à la COVID-19 et à ses suites, il n’y a pas mieux qu’un bunker coquettement aménagé. Ce n’est pas moi qui le dit. Plutôt les spécialistes de Rising S Bunker, une entreprise du Texas en plein essor. Bon. Évidemment, le bunker idéal n’est pas à la portée de toutes les bourses. Le plus petit modèle, qui fait 9 mètres carrés, coûte 40 000 $. Mais le bien-être a-t-il un prix, en ces temps de crise? Pour les familles nombreuses, on conseille La Forteresse, avec ses 15 chambres privées, sa salle de tir et sa «chambre panique» inviolable. Pour 500 000 $, cela représente une aubaine. Mais les plus ambitieux lorgneront sans doute du côté de l’Aristocrate, le bunker ultime. Le bijou de 8,3 millions $ comprend une salle de gym, un sauna, une piscine chauffée, une salle de billard, une serre et même un garage, pour épargner à votre voiture les affres de l’apocalypse. Aux dernières nouvelles, l’allée de quilles était vendue en option. Allez savoir. Tout se négocie. Et vous savez quoi? Je gardais le meilleur pour la fin. Au besoin, l’entreprise peut vous livrer votre bunker en pièces détachées. Garanti ou argent remis. Il suffit de se fixer un point de rendez-vous précis, après l’apocalypse...

Source : risingsbunkers.com, cité par Los Angeles Times

La comparaison

Proportion des Québécois qui estiment que la COVID-19 constitue une menace majeure pour l’économie : 92 %

Proportion des Québécois qui estiment que la COVID-19 constitue une menace majeure pour la santé de la population : 77 %

Source : Léger Marketing

Le chiffre

1,2 million

Nombre de personnes qui ont quitté la région parisienne, dans les 24 heures ayant précédé la période de confinement, le 17 mars 2020. Apparemment, le confinement ne constituait une surprise pour personne. Parmi les gens qui ont quitté la capitale, on trouvait un million de citoyens français et 200 000 touristes. On craint maintenant que ces gens ne disséminent la maladie dans des régions éloignées, mal desservies par les soins hospitaliers. 

Source : Flux Vision, cité par L’OBS

La citation

«Avant, nous étions un restaurant recommandé par le guide Michelin. […] Aujourd’hui, nous livrons des chips, de la salsa et de la soupe pour les gens.»

Le chef cuisinier T.J. Steele, du restaurant Claro, à Brooklyn. Avant la pandémie, le Claro était un endroit assez chic où l’on servait de la cuisine mexicaine. Depuis, l’établissement a dû se reconvertir dans la livraison de produits simples. Aux États-Unis, selon la National Restaurant Association, environ 75 % des restaurants qui ne sont pas affiliés à une chaîne ont fermé leur porte. 

Source : The New York Times

Vrai ou Faux?

À Paris, à cause de la fermeture de la plupart des commerces et de la diminution de la circulation, le niveau de bruit nocturne a diminué de 50 % dans les rues de Paris «intra-muros».

+

+

+

Réponse : Faux. Il a diminué de 90 %. 

Source : Bruitparif, cité par Le Monde

En hausse

60 %

Augmentation du prix d’un respirateur, aux États-Unis, depuis le mois de décembre. La hausse est alimentée par la concurrence féroce que se livrent les États pour se procurer les précieux appareils. Le prix moyen a bondi de 25 000 à 40 000 $.

Source : The New York Times