Goliath contre Goliath

CHRONIQUE / Un duel au sommet est attendu vendredi soir au Palais des sports. Les deux meilleures formations du Canada s’affronteront pour l’occasion. En 21 parties, les Wildcats de Moncton n’ont goûté à la défaite que six fois. Le Phœnix de Sherbrooke tentera pour sa part de protéger sa fiche parfaite à domicile : 13 parties, 13 victoires. Mais cette fois, la tâche s’avère difficile.

Ce sera sans son capitaine Samuel Poulin, blessé au haut du corps, que le Phœnix tentera de vaincre une formation qui le talonne au classement général de la LHJMQ.

Ignoré par Hockey Canada en vue du Championnat mondial de hockey junior, Samuel Poulin n’aura pas la chance d’affronter son bon ami Jakob Peletier, troisième meilleur pointeur de la LHJMQ, et l’excellent gardien Olivier Rodrigue, deux joueurs qui semblent se trouver dans les bonnes grâces de Hockey Canada puisqu’ils ont pour leur part reçu leur invitation au camp.

C’est à se questionner à savoir si Hockey Canada a une fois de plus manqué à son devoir de bien évaluer tous les meilleurs hockeyeurs de moins de 19 ans. Parce que des joueurs comme Samuel Poulin, il n’y en a pas des tonnes bâtis dans ce moule. Le prototype de joueurs pouvant être utilisés à toutes les sauces, ce qui aurait bien pu servir de munitions intéressantes à l’entraîneur du Canada selon les situations.

D’ailleurs, selon un sondage rempli par les joueurs de la LHJMQ, Samuel Poulin fait partie du top 3 des joueurs les plus difficiles à affronter (6,2 %). Alexis Lafrenière (12 %) et Shawn Element (6,7 %) complètent le top 3.

Même Maxime Comtois (5,7 %) et Noah Dobson (4,1 %) qui évoluent dans la LNH ont obtenu un pointage moins élevé.

Mener son équipe vers le sommet du classement de la LHJMQ et de la LCH n’aura donc pas été suffisant pour les dirigeants de Hockey Canada. En jouant un rôle important dans une victoire contre les Wildcats, Poulin aurait bien pu prendre une douce revanche. Dommage, il devra attendre de soulever la Coupe du Président avant de pouvoir se venger, ce qu’il souhaite faire de son propre aveu.

Samedi, ce sera au tour du défenseur des Sea Dogs de Saint John William Villeneuve de visiter le Palais des sports. Un retour dans son patelin pour le défenseur qui semble vouloir sortir de sa coquille depuis quelques semaines.

Ce sera donc un week-end 100 % Maritimes. Le deuxième affrontement risque d’être une partie de plaisir comparativement au premier.

Le retour au jeu de Vincent Anctil et Bailey Peach aidera grandement à faire oublier l’absence de Poulin et Xavier Parent en fin de semaine.

Mais est-ce que ce sera suffisant contre les Wildcats? Même si une aura flotte au-dessus du Palais des sports, le défi sera titanesque lors de ce duel opposant Goliath à Goliath.