La Tribune
Bien calé dans mon siège de l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau, j'invente des vies aux autres voyageurs qui patientent comme moi.
Bien calé dans mon siège de l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau, j'invente des vies aux autres voyageurs qui patientent comme moi.

On ne s'envole pas pour risquer sa vie

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Assis sur les bancs du terminal de l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau, à la porte d'embarquement, je me sens chez moi. Une fois la sécurité passée, le grand couloir arpenté, je me choisis un siège et j'attends qu'on appelle à l'embarquement.