Paul-Robert Raymond
Depuis lundi, les éventuels acheteurs du camion hybride Badger EV (à batterie et à hydrogène) de Nikola Motor peuvent réserver leur place dans la chaîne de production, moyennant un dépôt variant entre 250 et 5000 $US (environ 342 et 6840 $).
Depuis lundi, les éventuels acheteurs du camion hybride Badger EV (à batterie et à hydrogène) de Nikola Motor peuvent réserver leur place dans la chaîne de production, moyennant un dépôt variant entre 250 et 5000 $US (environ 342 et 6840 $).

Nikola a ouvert le carnet de réservation pour son camion électrique et à hydrogène Badger EV

CHRONIQUE / Lundi dernier, la jeune pousse américaine Nikola Motor a commencé à accepter les réservations pour son camion à technologie hybride — électrique et à hydrogène —, le Badger EV. Ces réservations seront assorties de petites gâteries qui varieront selon le montant avancé.

Depuis lundi, les éventuels acheteurs du Nikola Badger EV peuvent réserver leur place dans la chaîne de production, moyennant un dépôt variant entre 250 et 5000 $US (environ 342 et 6840 $).

Chaque dépôt garantit au moins un billet pour l’événement Nikola World, qui se tiendra du 3 au 5 décembre à Phoenix, en Arizona, durant lequel le constructeur dévoilera officiellement son camion, ainsi que ses différentes caractéristiques et spécifications techniques. Et, bien sûr, le prix de vente définitif. Il ne reste qu’à souhaiter que la planète ne soit pas prise d’assaut par une deuxième vague de la pandémie de la COVID-19…

Les personnes qui optent pour une réservation à 250 $US (l’Instinct Package) auront droit à un billet pour le Nikola World. Et si la réservation est faite avant le 15 novembre, le titulaire reçoit une chance de gagner un Badger. L’autre niveau, le Predator Package, qui coûte 1000 $US, donne droit à deux billets pour l’événement et à cinq chances pour le tirage. Et par-dessus cela, le Honey Package à 5000 $US accorde 25 chances pour le tirage et deux passes VIP en arrière-scène pour le Nikola World.

Chaque dépôt sera aussi assorti d’un rabais équivalent au double du montant avancé, par exemple : 5000 $ donnera un rabais de 10 000 $.

Et pourquoi pas?

En février, quand j’avais écrit sur le sujet, j’avais spécifié que le jeune constructeur Nikola nous avait pris par surprise.

Le peu d’informations connues sur le Badger EV promettent un camion de la taille similaire à celle d’un Ford F-150, roulant à l’électricité et à l’ hydrogène (pile à combustible). Nikola prévoit équiper son Badger d’une batterie de 120 kWh, lui procurant une autonomie de 500 kilomètres (300 milles). À cela, ajoutez un réservoir d’hydrogène de huit kilogrammes qui donnera un autre 500 km d’autonomie.

Parmi les autres données préliminaires dévoilées au sujet du Badger, notons une puissance prévue de 906 chevaux (675 kW) et un couple de 980 lb-pi (1328 N.m). Nikola prévoit qu’un inverseur de courant pourra fournir 15 kilowatts pour brancher des outils sur du 110 volts et du 220 volts.

«[Le Badger] a le rouage d’entraînement et le système d’infodivertissement les plus avancés dans le marché. Ses caractéristiques incluent les mises à jour à distance, l’accès sans clé, le contrôle de couple indépendant sur chaque roue, […] des rails d’amarrage dans la boîte du camion, un frigo caché, jusqu’à 600 milles d’autonomie et des affichages à l’épreuve de l’eau», a déclaré le fondateur de Nikola, Trevor Milton. «On ne pouvait pas rêver de construire un meilleur camion que le Badger avec la pile à combustible et la batterie électrique.»

Vous connaissez mon opinion sur les véhicules à pile à combustible. Je dois reconnaître que cette combinaison peut faire un certain sens. Surtout pour ceux qui doivent parcourir plusieurs kilomètres d’un seul coup.

Si le kilométrage est majoritairement fait en milieu urbain, le Badger pourrait rouler pratiquement toujours sur la batterie, sans consommer un gramme d’hydrogène. Mais ce combustible sera bienvenu lorsque viendra le temps de parcourir un long trajet. Ensuite, si le réservoir d’hydrogène est vide, on peut recharger la batterie pour un autre 500 km. Il y a plus de chances de croiser sur notre chemin une borne de recharge rapide avant de voir une pompe à hydrogène.

Il reste toujours une variable inconnue : c’est le prix d’un tel véhicule… À suivre.