Les ventes de véhicules légers neufs ont diminué d’environ 16 % en juin par rapport à l’année dernière, avec environ 155 439 véhicules vendus.
Les ventes de véhicules légers neufs ont diminué d’environ 16 % en juin par rapport à l’année dernière, avec environ 155 439 véhicules vendus.

Les ventes d’automobiles ont diminué en juin, mais commencent à rebondir

Les ventes de véhicules automobiles au Canada sont restées en baisse en juin, mais elles commencent à montrer des signes de rebond après la crise de la COVID-19, a indiqué jeudi la firme spécialisée DesRosiers Automotive Consultants.

Les ventes de véhicules légers neufs ont diminué d’environ 16 % en juin par rapport à l’année dernière, avec environ 155 439 véhicules vendus.

Selon DesRosiers, de tels chiffres témoigneraient normalement d’une performance dérisoire, mais dans les circonstances de la pandémie, ils se présentent comme une amélioration significative par rapport à la baisse de 74,6 % enregistrée en avril et celle de 44 % du mois de mai.

DesRosiers dit que juin a vu les premiers signes de rattrapage de la demande refoulée pour les véhicules, alors que de nombreux consommateurs sont retournés à leurs espaces de travail et ont repris leurs visites sociales, ce qui a fait grimper la circulation routière.

Les ventes totales du premier semestre ont atteint 643 604 véhicules vendus en juin, en baisse de 34,3 % par rapport à l’année dernière.

Les ventes de voitures automobiles se sont chiffrées à 135 679, mais les ventes de véhicules utilitaires légers ont totalisé 507 925 unités, soit environ 79 % des ventes totales.