Pour 2019, le Mini Clubman a subi quelques retouches ici et là, quoiqu’assez subtiles. Il faut jouer au jeu des sept erreurs pour bien les déceler.

Essai-éclair: Mini Cooper Clubman 2019

Basé sur la plateforme du BMW X1, le Clubman procure la conduite go-kart qui caractérise les produits de la marque Mini.

Même en restant sur le mode de conduite Normal, la direction est somme toute assez rigide et directe. Sensation accrue lorsqu’on passe au mode Sport. 

Pour 2019, le Clubman a subi quelques retouches ici et là, quoiqu’assez subtiles. Il faut jouer au jeu des sept erreurs pour bien les déceler. 

Dans la version essayée, le moteur turbo à trois-cylindres de 1,5 litre s’est montré surprenant quant à sa facilité de se mouvoir. 

Au chapitre de la finition intérieure, on aime toujours ce qu’on a dans notre champ de vision. Surtout les interrupteurs style aviation qu’on ne voit pas ailleurs. 

Les places arrière ne sont pas ultra spacieuses ni trop étriquées. Quatre adultes peuvent y trouver leur compte.

Quant au hayon, il s’est révélé petit, lorsque les dossiers sont relevés. Et l’ouverture de celui-ci en deux volets déroute un peu. Mais on s’habitue assez rapidement.

+

DONNÉES TECHNIQUES

Prix de base : à partir de 28 690 $

Prix du modèle essayé : 41 430 $ (ALL4)

Moteur : L3 1,5 litre turbo (L4 2,0 l turbo dans les autres livrées)

Puissance : 136 ch (101 kW) entre 4400 et 6000 tr/min

Couple : 162 lb-pi (220 N.m) entre 1250 et 4300 tr/min

Transmission : automatique à huit rapports (manuelle de série)

Consommation réalisée : 10,0 l/100 km (combinée en conduite urbaine hivernale)