Le rafraîchissement notable du Mazda CX-3 pour l’année 2019 se traduit par des lignes extérieures plus acérées, mieux définies, tout en étant plus fluides par rapport à son prédécesseur.

Essai-éclair: Mazda CX-3 2019

Basé sur la plate-forme de la (défunte ici) Mazda2, le CX-3 représente tout à fait le VUS urbain idéal pour les célibataires, les jeunes couples sans ou avec de jeunes enfants.

Les occupants à l’avant ont suffisamment d’espace à l’avant. À l’arrière, ça se gâte un peu, tellement l’espace est étriqué.

Pour le reste, Mazda a su peaufiner sa finition à l’intérieur, malgré certains plastiques qui peuvent sembler bon marché.

Le rafraîchissement notable du Mazda CX-3 pour l’année 2019 se traduit par des lignes extérieures plus acérées, mieux définies, tout en étant plus fluides par rapport à son prédécesseur.

S’il y a une chose qu’on pourrait reprocher au CX-3, c’est son moteur un peu trop juste en termes de puissance. Et on le trouve un peu bruyant lors de sollicitations. Par ailleurs, le mode Sport fait trop révolutionner le moteur, ce qui est un peu désagréable.

+

DONNÉES TECHNIQUES

Prix de base : 20 795 $

Prix du modèle essayé : 30 795 $ (GT)

Moteur : L4 2,0 litres DACT SkyActiv-G

Puissance : 148 ch (110 kW) à 6000 tr/min

Couple : 146 lb-pi (197 N.m) à 2800 tr/min

Transmission : automatique à six rapports (manuelle aussi offerte)

Consommation réalisée : 10,0 l/100 km (en ville)