Musique

Jonathan Roy à «America's Got Talent»

L'auteur-compositeur-interprète de Québec Jonathan Roy s'est tourné vers sa page Facebook en début de journée mardi pour annoncer qu'il avait pris part aux auditions d'«America's Got Talent».

L'ancien hockeyeur de 29 ans a publié une photo où on le voit dans le décor de la populaire émission américaine.

«Dans la vie, il faut prendre des chances et pourchasser ses rêves. Eh bien, ce soir, je suis monté sur la plus grande scène de ma carrière, jouant devant 18 millions de personnes. Vous devrez regarder l'émission pour voir ce qui est arrivé», a-t-il écrit de Los Angeles, au sujet de l'épisode qui sera diffusé à une date ultérieure.

Chronique

La belle et le geek

CHRONIQUE / Les deux héros de la série «Les bogues de la vie», Elliott (Charles-Alexandre Dubé) et Jeanne (Charlotte Aubin), n’ont de prime abord rien en commun. Lui, un geek, concepteur de jeux vidéo — son plus récent s’appelle «Marche-Mallow» —, à la tenue un peu négligée; elle, une avocate en tailleur pêche, séduisante, ambitieuse et pimpante. Leur rencontre, fracassante, a lieu quand le premier fonce à vélo dans la portière de voiture de la deuxième. Pas de quoi créer les conditions gagnantes pour le grand amour.

Dieu merci, les jeux vidéo des Bogues de la vie, nouvelle comédie romantique disponible sur ICI Tou.tv Extra à partir du 27 mars, sont plus crédibles que Stiletto, de la série Le jeu, qui n’a convaincu personne, même les plus novices du genre. On incorpore aussi des effets visuels rappelant le monde des jeux vidéo, saveur vintage, assez efficaces.

L’œuvre est écrite par un couple, Michel Brouillette et Stéphanie Perreault, aussi acteurs, qui se sont d’ailleurs gardé de petits rôles dans la série, réalisée par Louis Bolduc (Les Bougon, Les Boys). Les producteurs de la série chez Encore Télévision n’en sont pas à leur première comédie, eux qui s’apprêtent à tourner la cinquième saison de Boomerang pour TVA, et qui comptent à leur actif Les beaux malaises, Lâcher prise et Léo, tous des titres de qualité.

Les bogues de la vie, qui compte 10 épisodes de 30 minutes, n’a pas la finesse et le punch d’un Lâcher prise. Les personnages sont un peu gros, et la direction d’acteurs fait parfois défaut dans cette comédie, que je qualifierais de sympathique. Le copain douchebag de Jeanne, joué par Alexandre Landry, est tout sauf subtil. Et le coloc d’Elliott, rôle tenu par François Bernier, n’est pas plus subtil, collectionne les conquêtes et ment comme il respire.

Comme dans Le jeu, Elliott et son équipe seront chargés de concevoir un jeu féministe, mais dont le héros est dépourvu de genre, initié par une blogueuse qualifiée de folle finie, Fatima Beaudoin (Lamia Benhacine). À souligner : l’effort pour inclure des personnages de diverses communautés culturelles. Anthony Kavanagh incarne le patron d’une multinationale, plus grand distributeur de jeux vidéo au pays, Dereck Darveau, un être imbu de lui-même, qui appelle son employé Pouding au lieu de Poudim. L’humoriste, qui a tourné ses scènes en deux jours, s’en tire fort bien dans ce rôle pas du tout sympathique.

Si vous préférez attendre la diffusion à la télé, armez-vous de patience; on ne prévoit pas le faire avant un bon moment. Le financement par le Fonds canadien de télévision oblige les diffuseurs à prévoir une place dans la grille-horaire dans les 18 mois suivant la présentation en ligne, mais Les bogues de la vie a été financée autrement, ce qui permet à ICI Radio-Canada Télé de la garder pour plus tard.

«SECOND REGARD» S’ÉTEINT APRÈS 44 ANS

Ceux qui se réjouissaient mardi de voir disparaître les «bondieuseries» de Second regard n’ont visiblement pas regardé l’émission depuis longtemps; le magazine avait recentré son champ d’intérêt sur les questions entourant la quête de sens, l’éthique et l’humanisme depuis bon nombre d’années. L’émission produite à Québec s’éteindra le 12 mai prochain après avoir tenu l’antenne de Radio-Canada depuis les 44 dernières années.

Pourquoi mettre fin à une émission qui ne devait pas coûter une fortune? On explique cette décision par «la nécessité d’accélérer la transition vers le numérique pour maintenir la pertinence et la pérennité du service public», explique la directrice général de l’information, Luce Julien, dans une note interne. Le sujet est très niché, et le diffuseur croit pouvoir mieux le traiter dans les autres émissions d’affaires publiques et en information.

Trois postes sur neuf seront abolis à ICI Québec à la suite de cette décision. L’animateur Alain Crevier développera quant à lui un projet audionumérique qui couvrira les mêmes domaines que Second regard, et les autres employés seront réaffectés à d’autres émissions d’affaires publiques. ICI Québec conserve la production de La semaine verte et du Jour du Seigneur.

C’est le 7 septembre 1975 que Second regard est entrée en ondes, le dimanche à 17h, animée alors par Madeleine Poulin. Axé originalement sur l’actualité religieuse, le magazine a tour à tour été animée par Myra Cree, Normand Séguin, Jacques Houde, Claudette Lambert et Carole Vallières. Le dimanche à 13h30, Second regard attirait cette saison 184 000 habitués, des résultats qui n’ont pratiquement pas bougé depuis 15 ans.

RICHARD THERRIEN

«Second regard» disparaît

BLOGUE / Produite à Québec, l'émission «Second regard» disparaîtra le 12 mai prochain, après avoir tenu l'antenne de Radio-Canada durant 44 ans. On explique cette décision par «la nécessité d'accélérer la transition vers le numérique pour maintenir la pertinence et la pérennité du service public», explique la directrice général de l'information, Luce Julien, dans une note interne.

On apprend dans cette même note que trois postes sur neuf seront abolis à la suite de cette décision. L'animateur Alain Crevier développera quant à lui un projet audionumérique qui couvrira les mêmes domaines que Second regard. Les autres employés seront réaffectés aux différentes émissions d'affaires publiques. La semaine verte demeure le seul autre magazine produit à la station de Québec.

C'est le 7 septembre 1975 que Second regard est entrée en ondes, le dimanche à 17h, animée alors par Madeleine Poulin. Axé originalement sur l'actualité religieuse, le magazine a eu plusieurs animateurs à travers les années, dont Myra Cree, Normand Seguin, Jacques Houde, Claudette Lambert et Carole Vallières. Depuis, l'émission avait recentré son champ d'intérêt sur les questions entourant la quête de sens, l'éthique et l'humanisme. Le dimanche à 13h30, Second regard attirait cette saison 184 000 habitués, des résultats qui n'ont pratiquement pas bougé depuis 15 ans.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

RICHARD THERRIEN

«Second regard» disparaît

BLOGUE / Produite à Québec, l'émission «Second regard» disparaîtra le 12 mai prochain, après avoir tenu l'antenne de Radio-Canada durant 44 ans. On explique cette décision par «la nécessité d'accélérer la transition vers le numérique pour maintenir la pertinence et la pérennité du service public», explique la directrice général de l'information, Luce Julien, dans une note interne.

On apprend dans cette même note que trois postes sur neuf seront abolis à la suite de cette décision. L'animateur Alain Crevier développera quant à lui un projet audionumérique qui couvrira les mêmes domaines que Second regard. Les autres employés seront réaffectés aux différentes émissions d'affaires publiques. La semaine verte demeure le seul autre magazine produit à la station de Québec.

C'est le 7 septembre 1975 que Second regard est entrée en ondes, le dimanche à 17h, animée alors par Madeleine Poulin. Axé originalement sur l'actualité religieuse, le magazine a eu plusieurs animateurs à travers les années, dont Myra Cree, Normand Seguin, Jacques Houde, Claudette Lambert et Carole Vallières. Depuis, l'émission avait recentré son champ d'intérêt sur les questions entourant la quête de sens, l'éthique et l'humanisme. Le dimanche à 13h30, Second regard attirait cette saison 184 000 habitués, des résultats qui n'ont pratiquement pas bougé depuis 15 ans.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.