Yvan Pedneault s’arrête à la Place Nikitotek de Sherbrooke ce jeudi pour ìnterpréter les grands succès de Queen.

Yvan Pedneault : la voix royale de Queen

Yvan Pedneault interprète depuis longtemps déjà le répertoire de Queen. Douze ans, au bas mot. Pour autant, il ne se lasse pas. Jeudi soir, il s’arrête à la place Nikitotek pour présenter le nouveau tour de chant qu’il a tissé avec les tubes de la formation britannique.

« Ce serait difficile de se tanner d’un pareil éventail de succès. Queen, c’est du rock de haut calibre. Il y a de tout dans les disques du band », exprime le chanteur, qui poussait la note sur We Are the Champions bien avant que le film Bohemian Rhapsody ne ramène le groupe du regretté Freddie Mercury à l’avant-scène.

Yvan sortait d’une école de musique lorsqu’il a tenté sa chance aux auditions ouvertes pour la production torontoise We Will Rock You, laquelle se déroulait dans différentes villes du pays.

« J’y allais pour gagner de l’expérience, mais je n’avais pas d’attentes. À l’époque, je parlais d’ailleurs très mal anglais. »

Quatre candidats se sont démarqués parmi les quelque 3000 qui ont auditionné. Yvan Pedneault était dans le peloton de tête. Il s’est rendu à Toronto pour l’étape finale. Lorsque Brian May et Roger Taylor (deux des musiciens de Queen) l’ont entendu chanter, ils savaient qu’ils avaient trouvé leur Galileo, le premier rôle du projet.

« En entrevue, Brian May avait dit : "Ça va être plus facile de lui apprendre à parler anglais que de trouver un anglophone qui chante comme lui." Disons que ça m’a donné confiance. »

C’était en 2007. Yvan Pedneault venait de mettre le pied dans une grosse machine. Le spectacle, qui a tenu l’affiche pendant deux ans et demi, a été vu par plus d’un million de personnes. Ce n’était pas sa première expérience professionnelle, mais c’était la plus costaude.

« J’avais participé à la comédie musicale Rent auparavant et j’avais aussi fait partie du spectacle Un éternel hiver, écrit par Lynda Lemay et présenté en Europe et au Québec. Mais ça n’avait pas la même ampleur. Soudainement, je devenais le lead de la plus grosse comédie musicale au Canada. J’ai rencontré ma femme dans le cadre de ce projet-là. On a eu des enfants ensemble. Plus tard, j’ai aussi participé au spectacle Queen Extravaganza. Je pense pouvoir dire que Queen occupe une grande place dans ma vie. »

Trouvailles et coups de cœur

Pour bâtir son nouveau tour de piste, Yvan Pedneault a creusé dans le catalogue du groupe.

« J’ai choisi les chansons de concert avec mon directeur musical. J’ai encore fait des trouvailles dans ce riche répertoire. C’est de l’ouvrage, pour un chanteur, d’aller dans tous ces registres, mais c’est aussi assez sportif pour les musiciens qui accompagnent. Tu ne peux pas te permettre d’être dans la lune ou de perdre le focus quand tu joues du Queen. Les chansons sont remplies de petites trappes de sable. La mélodie, par exemple, change de rythme fréquemment. Lorsque je travaillais avec Brian May et Roger Taylor, ils m’ont expliqué que c’était parce qu’ils détestaient la répétition », résume celui qui a été finaliste à l’émission La voix en 2016.

Sur scène, il est accompagné de quatre musiciens. Personne ne se déguise ni ne pastiche le groupe original, précise le chanteur.

Des représentations de Rhapsody — Les classiques de Queen sont prévues jusqu’en 2020. À travers les spectacles, Yvan compte travailler sur un second album. Déjà, un premier extrait (Mon ami, mon frère), composé avec Pascal Dufour, a été lancé pendant la saison estivale.

« Freddie Mercury a déjà dit qu’un show de Queen, ce n’était pas juste de la musique en direct, que c’était plutôt une prestation théâtrale. On monte sur scène avec l’idée de donner tout un show. Moi, je veux apprendre à me faire connaître avec ce spectacle-là, parce que je sais qu’il pique la curiosité. Je veux m’en servir comme une carte de visite. Le défi que je me donne, c’est que les spectateurs aient du fun. S’il me reste encore du jus en sortant de scène après la dernière chanson, je n’ai pas atteint mon but. »

« Je travaille avec différents collaborateurs, je m’enligne vers un son plus rock, plus actuel. »

Yvan Pedneault interprète depuis longtemps déjà le répertoire de Queen.

+

Cinq favorites d’Yvan Pedneault

BOHEMIAN RHAPSODY

« C’est la première à laquelle on pense, l’incontournable du répertoire. Pour plusieurs fans, c’est la plus grande chanson de l’histoire du rock. La mélodie et les paroles sont magnifiques. C’est un chef-d’œuvre. »

TIE YOUR MOTHER DOWN

«Celle-là est très rock, ce n’est pas le genre de tounes qui a beaucoup joué à la radio.» 

SOMEBODY TO LOVE

« J’adore cette chanson, malgré son message un peu dramatique. »

DREAMERS BALL

«Je l’ai découverte récemment. Je ne la fais pas dans le spectacle, mais je vais peut-être l’interpréter dans l’avenir. La mélodie rappelle un peu la musique des crooners des années 1950, façon Queen, évidemment.»

‘39

«J’aime la dominance plutôt acoustique de cette chanson. À l’origine, c’est Brian May qui la chantait, c’est lui qui l’a écrite.»

Vous voulez y aller?

Yvan Pedneault
Rhapsody - Les classiques de Queen
Jeudi 22 août, 20h
Place Nikitotek>
Entrée : 28,50$