Entre les première cuvées de vin issues de son propre vignoble et la production d’artistes comme Paul Daraîche et 2Frères, Mario Pelchat donnera une prestation intime le 18 août à Piopolis.

Voir Mario Pelchat, comme on rencontre un ami

« En toute intimité » : voilà l’intitulé du spectacle que Mario Pelchat offrira au Festival Saint-Zénon de Piopolis le 18 août prochain. « Un concert créé spécialement pour nous », se targue la présidente du Festival, Johanne Riopelle.

Le public peut s’attendre, en effet, à une certaine proximité avec cet artiste adulé, mais à moins d’artifices que lors de ses spectacles à grand déploiement (son hommage à Gilbert Bécaud par exemple) présentés dans des salles bien plus grandes que la petite église sympathique de Piopolis.

« Quand je pars en tournée, c’est que j’ai un show monté, tel le spectacle qui, actuellement, fait le tour de ma carrière, avec une mise en scène, plusieurs musiciens, beaucoup d’effectifs. À la tournée précédente, nous étions douze sur scène, avec neuf musiciens. J’aime en donner pour leur argent à ceux qui viennent de partout pour m’entendre, leur en mettre plein la vue et plein les oreilles », décrit avec passion Mario Pelchat.

« Mais il y a des gens qui m’ont fait savoir qu’ils préféraient quand c’est moins ample, quand le spectacle se concentre sur l’artiste, plus intimement, avec moins de mise en scène. Cela m’a surpris, mais je veux satisfaire mon public… »

« À Piopolis, où ce sera la première fois que je vais aller, ce sera plus intime, avec seulement deux ou trois musiciens. Je trouve ça plus exigeant. Ça plaît au public, mais c’est déstabilisant pour l’artiste. J’ai l’impression que je dois travailler un peu plus fort, avec moins d’éclairages, moins de mise en scène. Ce sera un beau moment, car le public a moins de distractions. On se livre presque nu au public, lequel peut scruter davantage tout ce que fait l’artiste. »

Le talent des autres

Mario Pelchat a accroché plusieurs cordes à son arc. Il a créé la maison de production Mp3 disques, d’abord pour se produire lui-même, et Mp3 spectacles, ce qui lui a apporté une liberté de création et une indépendance personnelle par rapport aux grandes maisons comme SONY, son ancienne étiquette. Puis il a ouvert ses portes à d’autres artistes en qui il croyait.

« J’ai toujours carburé au talent des autres. J’étais admiratif. J’ai voulu les aider. Dès 18 ans, j’ai amené avec moi en tournée une jeune artiste, car elle avait peu de moyens de se faire valoir, malgré son talent. En prenant de l’expérience et en apprenant les rouages du métier, je me suis assumé. J’ai voulu en faire profiter d’autres artistes, comme Cindy Daniel, la première que j’ai signée, puis Nadja, qui a vendu 160 000 albums, et Paul Daraîche, à qui on a donné plus de rayonnement dans sa carrière et qui a connu ensuite des années extraordinaires, avec des ventes de 220 000 albums, au total, de ses trois CD. Actuellement, les 2Frères connaissent un grand succès... Chaque fois, c’est parce que j’aime les artistes et que je veux leur donner les moyens de se faire valoir dans les meilleures conditions », assure Mario Pelchat.

Premières cuvées

Il s’est aussi lancé dans le métier de vigneron. Ses vignes, situées dans le nord de Montréal, ont commencé à produire un vin rosé, puis un vin blanc, qu’il embouteille actuellement, et deux rouges, qui sont prévus pour septembre.

« Au Domaine Pelchat Lemaître-Auger, nous cultivons neuf cépages, dans un premier temps à petit volume. Les points de vente, qui seront publicisés plus tard, ne seront pas nombreux pour commencer, même si nous visons éventuellement de nous retrouver à la Société des alcools du Québec, bien sûr! » confie-t-il.

Oui, Mario Pelchat a une associée Lemaître-Auger, qui n’est nulle autre que son épouse Claire, dans cette aventure palpitante.

« J’ai des projets, ça n’arrête pas! Je carbure aux projets! » s’exclame-t-il.

Des projets, entre autres, pour ses vins, pour le nouvel album de Paul Daraîche qui sortira le 14 septembre, puis le troisième album de la série à grand succès Les prêtres, qui a déjà 110 000 exemplaires de vendus… Tous des projets qui entretiennent son enthousiasme débordant.

Vous voulez y aller?

En toute intimité
Mario Pelchat
Samedi 18 août, 20 h
Église Saint-Zénon de Piopolis
Entrée : 40 $ (gratuit pour les 12 ans et moins)