Le photographe sherbrookois Bertrand Carrière a réuni des images tirées de six corpus photographiques depuis les années 1990 à aujourd’hui, conviant le public à un condensé de moments révélateurs qui ont jalonné son parcours créatif et de vie.
Le photographe sherbrookois Bertrand Carrière a réuni des images tirées de six corpus photographiques depuis les années 1990 à aujourd’hui, conviant le public à un condensé de moments révélateurs qui ont jalonné son parcours créatif et de vie.

Vingt-quatre ans de travail en une seule exposition  

Mireille Vachon
Mireille Vachon
La Tribune
Le photographe professionnel Bertrand Carrière a réuni plusieurs de ses projets des 24 dernières années en une seule exposition à la galerie d’art Antoine-Sirois de l’Université de Sherbrooke. Du 8 septembre au 17 octobre, le public pourra plonger dans l’univers à la fois historique, cinématographique et intime du Sherbrookois qui œuvre dans le domaine depuis près de 40 ans.  

L’exposition rétrospective Bertrand Carrière, Dans les années… Photographies 1996-2019 regroupe les deux orientations qui caractérisent la production de l’artiste. L’une est issue d’une pratique au quotidien étayée par une approche intimiste, voire autobiographique, et l’autre fait appel à la mémoire des lieux marqués par l’Histoire, dans une optique documentaire.   

« J’ai essayé d’avoir une représentation assez exacte de la teneur de tous ces projets-là, mais c’est toujours crève-cœur, car j’ai dû laisser beaucoup de travail derrière moi », souligne Bertrand Carrière, qui a fait un tri dans six de ses corpus photographiques réalisés depuis les années 1990 à aujourd’hui.  

L’artiste explique que ses travaux sont parfois plus planifiés, plus organisés, alors que d’autres sont beaucoup plus « lousses » et orientés vers le moment présent. 

« On n’est pas obligé de faire des voyages de fou pour arriver à quelque chose d’intéressant. Parfois, ça se trouve directement dans la cour arrière », note celui qui a tout de même visité plusieurs coins du monde pour son travail, notamment l’Angleterre, la Normandie et les quatre coins du Québec. 

Influences de la vie  

Le style photographique de M. Carrière a évolué au fil des années. « Ce qui m’arrive dans ma vie personnelle m’influence plus que jamais », avoue-t-il, en prenant comme exemple le projet en noir et blanc Signes de jour (1996-2001), qui traduit une période plus sombre de sa vie, marquée par le deuil de son père et d’un ami proche.  

À l’inverse, le projet Après Strand (2010-2011) traduit une période de joie, lors de laquelle Bertrand Carrière a passé deux mois dans un « shack » en Gaspésie à suivre les traces du célèbre photographe new-yorkais Paul Strand, qui a séjourné en Gaspésie à deux reprises, soit en 1929 et 1936.  

Événement spécial

La population est invitée au vernissage qui aura lieu ce dimanche 6 septembre à 15 h 30. Par le fait même, une table ronde se déroulera en compagnie de l’artiste, qui fera d’ailleurs le lancement de la monographie Solstice 1971-2019, coéditée par Plein sud édition et la Galerie d’art Antoine-Sirois. Comparativement à l’exposition, le livre regroupe 275 œuvres réalisées par Bertrand Carrière depuis le tout début de sa carrière il y a 40 ans.  

Les intéressés doivent réserver en écrivant à galerie@usherbrooke.ca.