Avec son recueil de poésie Chenous, Véronique Grenier image un quotidien banal parsemé de débarques, lesquelles nous entraînent dans les profondeurs de l'être.

Véronique Grenier | On a le droit de crier Chenous

NDLR: La Tribune présente une vidéo réalisée par La Fabrique culturelle de Télé-Québec avec l'unique Véronique Grenier, auteure, chroniqueuse ainsi que professeure de philosophie au Cégep de Sherbrooke.
C'est en partenariat avec le Salon du livre de l'Estrie que La Fabrique culturelle a rencontré l'unique Véronique Grenier , auteure, chroniqueuse ainsi que professeure de philosophie au Cégep de Sherbrooke.
Avec son recueil de poésie Chenous, Véronique Grenier image un quotidien banal parsemé de débarques, lesquelles nous entraînent dans les profondeurs de l'être.
« Il y a des bouts de ça qui ont été écrits en boule dans mon lit, parce que c'était la seule chose que j'arrivais à faire d'avoir mon crayon puis d'écrire. Parce que même dans le désoeuvrement le plus total, j'arrive encore parfois à écrire même si c'est «fuck» pendant des pages de temps. J'ai donc réussi cet exercice-là de nommer la douleur », explique Véronique Grenier.