Valérie Carpentier

Valérie Carpentier, de retour à elle-même

Chanteuse aux multiples talents et gagnante de La voix en 2013, Valérie Carpentier foulera les planches du Pavillon des arts et de la culture de Coaticook ce samedi, promettant une soirée des plus intimes.

Il s’agit en fait d’une prestation en duo, l’artiste s’amenant en compagnie de sa pianiste Catherine Maurais. Le public peut s’attendre aux chansons les plus marquantes des deux albums de la chanteuse (L’été des orages et Pour Rosie), en plus de certaines reprises qui lui tiennent à cœur et qu’elle avait chantées à La voix.

« Il y a aussi un peu de jazz, dont une reprise de Rod Stewart, parce que je l’aimais bien quand j’étais jeune, explique l’artiste de 25 ans. Il y en a pour tous les goûts. Les reprises sont toujours une partie très populaire du spectacle. L’ambiance est nostalgique et romantique. »

En ce moment, Valérie Carpentier recommence à écrire et à donner des spectacles après avoir été monopolisée pour jouer Fleur-de-Lys dans la plus récente distribution de Notre-Dame-de-Paris, une expérience qu’elle n’est pas près d’oublier, pour toutes sortes de raisons.

« C’était vraiment le fun comme expérience, surtout ce qui en est resté, confie-t-elle. Je n’ai pas eu le choix de retrouver une rigueur de travail, ne serait-ce que pour bien chanter les chansons plus aigües que ma zone de confort habituel. J’ai dû faire des vocalises et travailler pas mal sur ma voix, donc ça m’a permis de développer mon talent. J’ai aussi adoré jouer un personnage. C’est toujours quelque chose qui me plait énormément, que ce soit avec Rosie ou Fleur-de-Lys. »

Les vraies affaires

Valérie Carpentier se dit complètement transparente avec son public et elle-même dans ses nouveaux textes de chansons, illustrant un désir profond de se débarrasser de tout filtre entre sa pensée et ses écrits.

« Ce que j’écris ces temps-ci témoigne sincèrement de mes émotions. Dans Notre-Dame-de-Paris, les choses sont dites telles qu’elles sont, et ça m’a encouragée à être plus directe. Je me connais mieux avec le temps et j’aime parler de la vérité crue. Je veux dire ce que j’ai sur le cœur. Je parle des choses dont j’ai envie de parler. »

« J’aime vraiment être dans l’instant avec les gens lorsque je suis sur scène. C’est beaucoup plus chaleureux et stimulant que d’être en studio. La connexion avec le public est quelque chose que je chéris et qui m’apporte beaucoup de plaisir », conclut-elle.