Rémi Fréchette et Hugo Mayrand.

Une websérie conçue et réalisée par des Sherbrookois envahit Tou.tv

On ne sait trop ce qui tient le plus de la science-fiction dans Les Jaunes. Son scénario ou sa réalisation? Voir un village isolé du nord du Québec être envahi par des cerveaux à tentacules qui transforment les humains en zombies au sang jaune ou tourner une websérie de dix épisodes avec 70 techniciens, 60 comédiens et 60 figurants, en 22 jours avec 50 000 $? Hum...
La comédie fantastique, réalisée par le Sherbrookois Rémi Fréchette, peut être considérée comme un miracle dans la religion télévisuelle. Ce qui devait être une modeste première production à la sortie de l'école, menée à terme avec des copains et quelques bouts de chandelles, est devenu un projet rassembleur, qui a infecté 250 personnes de sa fièvre.
« C'était mathématiquement impossible à faire! Il s'est passé quelque chose avec cette série que nous ne comprenons pas encore, affirme le réalisateur fraîchement émoulu de l'Université Concordia. Tout le monde voulait y participer, tout le monde a travaillé bénévolement.
Texte complet dans La Tribune de mardi.