Caroline Dhavernas tiendra le rôle principal du court-métrage <em>Les monstres</em> que le Montréalais Frank Tremblay tournera dans la région cet automne.
Caroline Dhavernas tiendra le rôle principal du court-métrage <em>Les monstres</em> que le Montréalais Frank Tremblay tournera dans la région cet automne.

Une vague de tournages en Estrie

Mireille Vachon
Mireille Vachon
La Tribune
SHERBROOKE — Les beaux paysages estriens semblent charmer les réalisateurs : plusieurs viendront tourner leurs films en Estrie dans les prochains mois avec l’aide du Bureau Estrien de l’Audiovisuel et du Multimédia (BEAM). Deux courts-métrages, deux longs-métrages ainsi que plusieurs vidéoclips et documentaires tiendront l’équipe occupée au cours des prochains mois. 

À commencer par la réalisation du premier court-métrage de Clara Prévost, comédienne montréalaise qui s’est récemment lancée dans l’écriture cinématographique. 

Le tournage débutera le 15 août prochain au centre-ville de Sherbrooke. Le BEAM a d’ailleurs annoncé dimanche sur sa page Facebook être à la recherche de figurants d’âges variés.

À la base, le scénario était très axé sur la réalité montréalaise, mais la réalisatrice a finalement décidé de tourner son film Le passeur entièrement en paysages sherbrookois après avoir visité la région avec le BEAM.

« Ç’a été une super belle rencontre. Je lui ai expliqué nos différentes réalités, et elle est vraiment tombée en amour avec le coin », avance Véronique Vigneault, directrice générale.

« Non seulement ça lui a donné le goût de venir tourner son premier court-métrage ici, mais ça lui a en plus donné envie d’écrire de nouveaux scénarios qui se passent dans une réalité qui ressemble à celle que l’on vit en région », poursuit Mme Vigneault. 

De directrice générale à productrice 

Véronique Vigneault, directrice générale du BEAM depuis sa création à l’automne 2018, cédera sa place le 1er septembre pour se consacrer à la production d’œuvres cinématographiques pour la compagnie Chasseurs Films. 

Son premier mandat en tant que productrice sera le deuxième court-métrage du Montréalais Frank Tremblay, Les monstres, qui a gagné le concours Cours écrire ton court 2020.

C’est l’actrice québécoise Caroline Dhavernas qui interprétera le rôle principal du film, qui sera tourné pendant la première semaine d’octobre.  

Idéalement, la sortie des deux films serait prévue pour la fin de l’année, car c’est toujours plus intéressant de sortir un court-métrage à l’automne qu’au printemps en raison des multiples festivals, souligne la future productrice. 

Ça va dépendre des délais d’attente pour la postproduction, qui sont plus élevés qu’à l’habitude en raison des ralentissements causés par la pandémie, soutient-elle. 

À LIRE AUSSI : BEAM : feu vert pour reprendre les tournages

Deux longs-métrages au printemps

Les tournages de deux longs-métrages qui devaient avoir lieu cet automne ont été remis au printemps pour différentes raisons en lien avec la COVID-19, indique la directrice générale. 

Parmi ceux-ci, le deuxième long-métrage du comédien et réalisateur Guillaume Lambert (Like-moi, Toutes des connes). Certains lieux de tournage restent à confirmer, mais une partie sera officiellement tournée en sol estrien. 

« La distribution est exceptionnelle, le propos aussi… ça va vraiment être un beau film qui mettra en valeur nos paysages », avoue Véronique Vigneault.

Le BEAM fera une annonce au courant de la semaine prochaine concernant le second long-métrage, toujours secret. 

 « Ça va bouger pas mal, et j’ai l’impression que le plus gros va arriver au printemps », avoue Mme Vigneault, ajoutant que le Bureau reçoit beaucoup de demandes de projets actuellement, autant pour des documentaires que des vidéoclips ou des films.

Projection spéciale de Flashwood 

Le premier film de Jean-Carl Boucher, Flashwood, sera diffusé à la Maison du Cinéma mardi à 19 h 55 en compagnie de plusieurs membres de l’équipe, dont le réalisateur. 

Le BEAM est fier de souligner le travail de trois de ses membres dans cette production, soit Louka Boutin, Sophia Belahmer et Pierre-Philippe Côté, qui ont travaillé avec Entract Films et la Maison du Cinéma pour donner vie à cet événement.