En six épisodes d’une dizaine de minutes chacun, on suit le parcours de Claire (Irlande Côté), une jeune fille de 9 ans, qui se voit contrainte d’aller vivre dans une résidence pour personnes âgées avec sa grand-mère (Muriel Dutil) suite à une overdose de sa mère toxicomane.
En six épisodes d’une dizaine de minutes chacun, on suit le parcours de Claire (Irlande Côté), une jeune fille de 9 ans, qui se voit contrainte d’aller vivre dans une résidence pour personnes âgées avec sa grand-mère (Muriel Dutil) suite à une overdose de sa mère toxicomane.

Une série québécoise primée à Cannes

Marie-Ève Lambert
Marie-Ève Lambert
La Voix de l'Est
Claire et les vieux a remporté mercredi le prix de la Meilleure série courte Télécâble SAT Hebdo à Canneseries. Il s’agit de la seule des trois séries canadiennes en lice à avoir été primée lors de cette édition 2020 particulière.

« Canneseries, c’est le festival le plus suivi, le plus prestigieux et celui avec le plus de visibilité au monde. C’est vraiment une reconnaissance et un gain de crédibilité incroyable pour nous de remporter ce prix », a réagi le producteur Patrick Bilodeau, d’UGO Média, après l’annonce des gagnants.

Il s’agit d’une toute première reconnaissance à Cannes pour la boîte de production québécoise émergente. Et même si le grand prix lui a échappé aux mains de la série argentine Broder, le Bromontois d’origine se dit « parfaitement heureux » d’avoir reçu la reconnaissance du jury composé de journalistes français pour ce prix.

« En fait, juste faire partie de la sélection officielle, c’était déjà une réussite incroyable en soi », mentionne-t-il.

Il faut dire qu’il a bien failli devoir passer son tour... Tournée à l’hiver dernier, la série réalisée par Charles Grenier et scénarisée par Sarah Pellerin n’avait initialement pas pu se qualifier pour Cannes, qui se déroule normalement au printemps. Pandémie oblige, l’organisation a toutefois dû retarder l’édition 2020, de sorte qu’une des séries retenues pour la sélection officielle n’était plus admissible cet automne, raconte Patrick Bilodeau. « Ils ont donc rouvert le processus de sélection, on a envoyé notre candidature, et on a été choisi. »

Le producteur Patrick Bilodeau

Inspirée de faits vécus

En six épisodes d’une dizaine de minutes chacun, Claire et les vieux suit le parcours de Claire (Irlande Côté), une jeune fille de 9 ans, qui se voit contrainte d’aller vivre dans une résidence pour personnes âgées avec sa grand-mère (Muriel Dutil) suite à une overdose de sa mère toxicomane.

« C’est librement inspiré d’une histoire vraie, celle de ma blonde, explique le producteur. Ça faisait longtemps qu’on se disait tous les deux qu’il y avait quelque chose à faire avec ça, mais on n’avait jamais trouvé le bon format. Ce n’est que l’automne dernier qu’on a trouvé l’équipe pour mener à bien le projet, et on a décidé d’y aller avec une série courte, car on assiste à une bulle dans la vie de cette petite fille, qui ne séjourne que quelque temps chez sa grand-mère. »

La série est disponible sur TV5Unis depuis la mi-juin et elle sera diffusée sur ICI tou.tv à l’hiver 2021. Après l’annonce du prix de Canneseries, le producteur n’exclut toutefois pas de développer son projet davantage. « Clairement, notre intention, c’est de l’amener à la télévision pour la suite », confie-t-il.

La série est disponible sur TV5Unis depuis la mi-juin et elle sera diffusée sur ICI tou.tv à l’hiver 2021.

Le seul bémol au bonheur de Patrick Bilodeau en ce moment est qu’il n’a pu vivre toute cette magnifique expérience de Cannes en direct. « En temps normal, on aurait pu vivre l’expérience complète, sur place. C’est vraiment le seul goût amer qu’on a en bouche », témoigne-t-il.

Du reste, l’avenir semble prometteur pour UGO Média, qui verra prochainement une autre de ses séries courtes gagner en visibilité. Les fleuristes, présentée au WebFest de Berlin dernièrement et prochainement au London Short Series, sera bientôt diffusée sur les ondes de Télé-Québec, en plus d’être déjà disponible sur TV5Unis.