Une saison mobile pour le Comité culturel Mégantic

La 38e saison du Comité culturel Mégantic (CCM) sera à coup sûr très spéciale, compte tenu des travaux majeurs qui seront effectués à la salle de la polyvalente Montignac où les spectacles sont traditionnellement présentés. Une situation qui oblige le CCM à trouver plusieurs autres salles pour sa programmation 2017-2018, qui devient mobile par la force des choses.
La salle Montignac se refera entretemps une beauté avec un projet global de plus de 3,4 millions $, dont une aide de 1,7 million $ qui a déjà été annoncée par le gouvernement du Québec.
« À l'heure actuelle, la Commission scolaire des Hauts-Cantons a déjà attribué le contrat de réalisation des travaux, qui devraient commencer fin juin début juillet, pour une livraison en mars ou début avril 2018. Nous aurons plus de précision au début de septembre. La déconstruction préalable est assez avancée. Les lieux où seront présentés nos spectacles se négocient actuellement et nous avons commencé à signer les contrats », révèle Pierre Paquet, directeur du CCM.
« Les salles choisies ne sont pas toutes confirmées. Entre autres, nous allons nous retrouver au Centre sportif Mégantic, au Théâtre de la Première Scène à Marston, à l'église de Stornoway, à l'église Sainte-Agnès de Lac-Mégantic et dans d'autres locaux de la polyvalente Montignac. »
Ainsi, le Centre sportif Mégantic accueillera Katherine Levac (14 septembre), Nicolas Pellerin et les Grands Hurleurs (30 septembre) et la Chorale Les Voix liées (4 novembre). Muliats (28 octobre), Thomas Hellman (12 novembre) et Alexandre Poulin (26 novembre) seront présentés dans une autre salle de la polyvalente Montignac.
Enfin, le spectacle de Sally Folk ira au Théâtre de la Première Scène, à Marston, le 20 octobre, et le spectacle de Noël de Tocadéo, le 16 décembre, à l'église Sainte-Agnès de Lac-Mégantic.
Il reste encore à trouver des lieux d'accueil pour Martin Perizzolo (28 septembre), Luc de Larochellière (7 octobre) et Patrice Michaud (18 novembre).
Pièce inuite
Questionné sur ses coups de coeur, le directeur Pierre Paquet évoque la pièce de théâtre Muliats, qui, en langue inuite, signifie Montréal. « C'est écrit par et pour des comédiens inuits. Une pièce qui nous interpelle sur nos préjugés vis-à-vis les autres communautés, particulièrement les autochtones, les immigrants et les autres races », commente-t-il.
« Katherine Levac et Martin Perizzolo, ce sont deux humoristes de la nouvelle génération, des valeurs montantes. Thomas Hellman va constituer une belle surprise, car c'est du théâtre avec de la chanson et de l'histoire. Hellman est un historien qui se situe au coeur du rêve américain des XIXe et XXe siècles. En plus du plaisir de la musique, il nous fait visiter l'histoire de l'américanité, qui nous inclut. C'est super intéressant! »
Parmi les spectacles de l'hiver et du printemps 2018, citons ceux de Nicolas Jobin, du duo Yannick Rieu et Yves Léveillée, de Machine de Cirque, de la LNI en tournée et de Peter MacLeod.
Le Comité culturel Mégantic relance actuellement ses abonnements, qui font épargner de 15 à 20 pour cent sur le prix des spectacles. La saison mobile ne permettra pas aux abonnés de choisir leur siège dans la salle comme à l'accoutumée, mais ce n'est que partie remise, jusqu'en avril 2018.