Les finissantes et finissants du certificat en arts visuels sont fiers de dévoiler leur exposition virtuelle au public.
Les finissantes et finissants du certificat en arts visuels sont fiers de dévoiler leur exposition virtuelle au public.

Une première exposition virtuelle à l’UdeS

Mireille Vachon
Mireille Vachon
La Tribune
Pour la toute première fois, les finissants du certificat en arts visuels de l’Université de Sherbrooke ont dû mettre de côté la traditionnelle exposition de fin d’année. Les 17 étudiants ont terminé leur parcours universitaire d’une manière assez originale en mettant sur pied une exposition virtuelle. Intitulée Microcosmes, elle synthétise leurs apprentissages des dix cours du certificat.

« Il y a toujours eu une exposition organisée par les finissants à la fin de l’année. Habituellement, elle se déroule à la Galerie d’art Antoine-Sirois, mais cette année, elle a malheureusement dû être annulée », regrette Josianne Bolduc, coordonnatrice académique du certificat en arts visuels et enseignante des cours Projet de création I et II.

« Ce n’était pas vrai que le certificat allait se terminer en queue de poisson comme ça! C’est ainsi que j’ai pensé à une exposition en ligne », avance la professeure.

Tous les étudiants ont dû modifier leurs projets afin de les adapter au contexte virtuel. « En tant qu’enseignante, c’est un travail constant d’accompagnement, d’écoute et de motivation », poursuit-elle.

Chaque mercredi était réservé à des rencontres individuelles. « Certains avaient besoin de conseils sur leurs œuvres, d’autres, seulement de motivation », souligne Mme Bolduc.

« C’est certain, les étudiants étaient déçus, avoue Josianne Bolduc. Pour eux, l’exposition est une reconnaissance du travail qu’ils ont fait pendant l’année, une occasion de montrer tous leurs acquis. C’est aussi une expérience professionnalisante et, pour plusieurs, leur première exposition. »

Oeuvre de Philippe Bélanger

Un mal pour un bien

De la peinture à la photographie, en passant par le collage, plusieurs techniques artistiques ont été exploitées par les membres de la cohorte 2020.

Les circonstances ont toutefois permis aux élèves de développer de nouvelles compétences, notamment l’art de la photographie professionnelle. Ils ont dû photographier leurs créations en tenant compte de la luminosité et des couleurs, notions qu’ils n’auraient pas mises en pratique autrement.

« La fin de trimestre à distance, c’était moins facile côté pratique », avance Philippe Bélanger, finissant du programme.

Il se dit toutefois heureux d’avoir pu diffuser son œuvre malgré l’annulation de l’exposition à la galerie d’art.

« L’art, c’est fait pour être partagé. D’ailleurs, exposer sur le Web nous permet de rejoindre davantage de gens, puisque l’exposition en ligne est permanente, tandis que dans une galerie, les œuvres sont exhibées temporairement », poursuit le jeune artiste.

Le bon côté des choses, c’est qu’autant les chargés de cours que les étudiants ont réussi à bien s’adapter à la situation, croit Philippe Bélanger.

Oeuvre de Marijo Larivière

Vous voulez voir?
Microcosmes
Finissants 2020 du certificat en arts visuels de l’UdeS
USherbrooke.ca/dall/expo