Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Wonny Song, directeur général et artistique d’Orford Musique, en compagnie de Gregory Charles, qui remplacera Alain Lefèvre.
Wonny Song, directeur général et artistique d’Orford Musique, en compagnie de Gregory Charles, qui remplacera Alain Lefèvre.

Une leçon de la pandémie

Jacynthe Nadeau
Jacynthe Nadeau
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Si l’année de pandémie qui vient de passer a été catastrophique pour le monde de la musique, Wonny Song arrive néanmoins à y voir un peu de positif. À commencer par toutes ces options technologiques apprivoisées pour enseigner, apprendre et diffuser à distance. « Ç’a été un gain pour notre organisation, dit-il. Et je crois que, même si ça a été pénible pour le monde de la culture, il fallait faire du rattrapage afin de trouver d’autres canaux pour rejoindre notre public. Que ce soit pour l’académie, pour le festival ou les concerts, ç’a été un mal nécessaire. C’est un ajout à nos activités pour l’avenir. »

Le festival de Wonny Song en quatre temps

« Le retour du Quatuor Orford, c’est un happening. Formé de quatre musiciens de haut calibre, le quatuor interprétera de grandes œuvres du répertoire de musique de chambre par des compositeurs tels que Moussa et Mendelssohn. C’est notre concert d’ouverture [le 2 juillet]. » 

« Le début de Dominique Fils-Aimé à Orford Musique. On l’attend beaucoup, ce concert. C’est une merveilleuse artiste qui cadre avec notre philosophie de vouloir célébrer la création de musiques différentes. L’auteure et interprète de Montréal présentera son dernier album Three Little Words [7 août]. »  

« Le concert de l’orchestre de chambre I Musici de Montréal sera spécial parce que ce serait un des derniers du chef Jean-Marie Zeitouni avant qu’on annonce son successeur. I Musici a prévu un programme à couper le souffle avec des pièces de Murph, Tchaïkovsk et Suk [13 août]. » 

« La 5e édition du Prix Orford Musique, c’est une chance pour nos étudiants de jouer en public, mais aussi de propulser leur carrière. C’est sûr qu’avec la pandémie, les possibilités de concerts ne sont plus aussi présentes qu’il y a deux ans, mais c’est toujours notre volonté de faire jouer les gagnants au national et à l’international. Et c’est dans notre ADN de pouvoir marier l’académie et le festival autant que possible [du 9 au 14 août]. »

Le Nouveau Quatuor Orford : Jonathan Crow, Andrew Wan, Brian Mankel et Eric Nowlin.

Outre les dix grands concerts et le Prix Orford Musique, le Festival Orford Musique 2021, c’est aussi une quarantaine de concerts gratuits tout l’été à compter de vendredi à Dunham, deux expositions d’arts visuels sur le site d’Orford Musique ainsi que deux événements gastronomiques. Pour la programmation complète : orford.mu

Notons que le pianiste Alain Lefèvre a dû annuler sa présence au festival en raison de restrictions de voyage liées à la COVID-19. C’est Gregory Charles qui occupera la scène le 10 juillet.