Pierre Lagueux aime les livres passionnément. Il aime aussi présenter les livres aux gens. Il le fait depuis près de 20 ans au Tourne-Livre et il aimerait continuer de le faire malgré les soucis financiers causés par la pandémie. 
Pierre Lagueux aime les livres passionnément. Il aime aussi présenter les livres aux gens. Il le fait depuis près de 20 ans au Tourne-Livre et il aimerait continuer de le faire malgré les soucis financiers causés par la pandémie. 

Une histoire de livres qui ne veut pas mourir

Pierre Lagueux et les livres, c’est une grande histoire d’amour qui ne veut pas mourir. En ces temps difficiles qui forcent les commerces à se réinventer pour espérer survivre à la pandémie, le propriétaire du Tourne-Livre n’a pas mis en ligne un site transactionnel, mais si vous le contactez au téléphone ou par courriel, il vous proposera et vous préparera des lectures surprises selon vos goûts.

Avant de travailler à la boutique de livres usagés de la rue Wellington, Pierre Lagueux travaillait dans l’aménagement paysager. « Quand la saison se terminait à l’automne, j’allais porter mon c.v. au Tourne-Livre parce que j’espérais y travailler. J’étais déjà un client », se souvient celui qui se passionne pour les livres depuis son adolescence, l’époque où il fréquentait l’école du Phare.

Après le dépôt annuel de quelques curriculums vitae, enfin Pierre Lagueux est engagé en 2001. « Au début, je travaillais juste les dimanches. Mais j’étais content. Et au fil des années, mes heures ont augmenté. »

En 2015, il devient associé et employé à temps plein au Tourne-Livre et depuis deux ans, il est le seul propriétaire.

« Je trouve mon travail tellement valorisant et épanouissant. Je le fais toujours dans le plaisir », explique l’homme discret que les gens du centre-ville reconnaissent.

Même avant la pandémie, c’était un défi pour M. Lagueux de maintenir son entreprise à flot. « Il faut composer avec les périodes creuses et tout. Déjà en janvier et février, c’était tranquille, mais fallait s’y attendre. Maintenant, avec les consignes liées à la pandémie, il faut s’ajuster encore. Je minimise mes besoins à l’essentiel, la nourriture et la santé. Et je demeure disponible pour ma clientèle », raconte-t-il.

Bibli-vélo-livraison

L’auteur à succès David Goudreault lançait un appel mercredi sur les réseaux sociaux. « Il faut se battre pour nos librairies, mais aussi pour les commerces de livres et de disques usagés comme le Tourne-Livre. La situation est critique, chaque achat fera une différence. Belle façon de soutenir une petite entreprise, et un grand humain », écrivait-il, précisant que, pour les gens qui ne peuvent se déplacer pour une raison ou une autre, la généreuse Marie-Claude Paradis-Vigneault offre toujours (gratuitement) le service de bibli-vélo-livraison à domicile sur le territoire de Sherbrooke.

« Un concept original : vous contactez Pierre par sa page Facebook ou par téléphone, vous lui dites ce que vous aimez, et il vous prépare des surprises! » notait également David Goudreault.

Pierre Lagueux confirme. « Quand les gens me disent quels sont leurs coups de cœur, je leur propose des auteurs analogues, qui ont un lien de parenté littéraire, et habituellement, je réussis bien », mentionne celui qui a présentement une dizaine de livres ouverts avec des signets à la maison.

« J’aime les lectures qui font grandir, l’histoire humaine, la philosophie et aussi les livres sur la science. »